Profitez d'un abonnement gratuit !
Bourgoin-Jallieu

Albo Fusco, médaillé militaire, nous a quittés - 27/05/2016

Albo Fusco, né le 13 octobre 1925 à Castelforte (Italie) nous a quittés le 4 mai dernier après avoir longuement lutté contre la maladie avec courage et dignité. Un courage dont il a fait preuve tout au long de sa vie, émaillée d’épreuves peu communes. Orphelin de père à l’âge de quatre ans, puis de mère à l’adolescence, il a dû compter très tôt sur lui-même pour sa survie et s’est engagé à 16 ans dans la Marine italienne à Rome pour faire une carrière militaire.
Mais la Seconde Guerre Mondiale a fait basculer son destin brutalement. Capturé par les Allemands dans son école militaire en 1942, il est interné dans le camp de prisonniers de Brandenburg. Puis en 1944, les Français le transfèrent dans un camp de prisonniers à Bordeaux. C’est là qu’il rencontrera Gina, le grand amour de sa vie. Il décide de s’engager dans la Légion Etrangère le 23 mars 1945 pour échapper aux terribles conditions de sa détention. Il fait ses classes en Algérie, à Oran, dans le 2e Régiment Etranger d’In-fanterie (REI) pendant un an. Puis il est affecté en Extrême-Orient. Albo débarque à Saïgon le 6 février 1946. Il sera blessé au combat le 18 décembre de la même année. À ce titre, il obtient la citation suivante : «Légionnaire brave et courageux, lors de la reconnaissance du 18 décembre 1946 au nord de Dai Lanh, étant en pointe de l’Unité, il a été grièvement blessé par une mine. Pendant son évacuation sur un trajet long et difficile, il n’a cessé de faire preuve d’un cran magnifique.» Cette citation comporte l’attribution de la Croix de Guerre des Théâtres d’Opérations Extérieures (TOE) avec étoile d’argent, ainsi que la Médaille coloniale avec agrafe “Extrême-Orient”. Il sera ensuite rapatrié sanitaire le 7 mars 1947 à Paris. Il sera soigné à l’hôpital Villemin avant de rejoindre l’Algérie le 12 juin 1948 afin d’être proposé à la réforme pour invalidité due aux séquelles de ses blessures, notamment au bras gauche, très endommagé. Il est autorisé à prendre sa retraite et revient en métropole le 13 octobre 1948.
Albo Fusco acquiert la nationalité française en 1948. Il est titulaire de dix médailles, dont la Médaille militaire et la Croix de Guerre 39-45. Il a toujours fait preuve d’un profond respect et d’un grand amour pour la France. Il s’installe alors à Bourgoin-Jallieu, dont était originaire Gina. Ils se marient en 1949. De leur union naîtra une fille unique, Yvette Fusco-Undriener, artiste peintre et professeur des écoles bien connue dans le Nord-Isère. Albo Fusco continua à travailler sans relâche et avec rigueur, en dépit de son invalidité, dans diverses entreprises textiles, florissantes à l’époque. Il s’adonna aussi avec passion à la peinture et au jardinage.
Depuis l’âge de 60 ans, il a été frappé par de nombreuses maladies, dont trois cancers, qu’il a combattus vaillamment sans jamais fléchir, jusqu’au bout dans la dignité. Il était un exemple de courage et de volonté pour toute sa famille. Il était un modèle pour sa petite-fille Camille. Apprécié de tous pour son charisme, sa jovialité et son entrain, Albo était membre de plusieurs associations comme les Médaillés Militaires, l’UMAC, les Mutilés de la Voix et l’association des Stomisés. Sa force morale et sa droiture en ont toujours fait un homme digne de la devise de son régiment : “Honneur et fidélité, valeur et discipline”, qualités qu’il a incarnées tout au long de sa vie.
Ses funérailles ont eu lieu mardi 10 mai en l’église Saint Jean-Baptiste. La messe a été célébrée par le père Emmanuel. Au cours de la cérémonie, dix porte-drapeaux veillaient son cercueil recouvert du drapeau tricolore. Albo Fusco repose désormais au cimetière de “Beauregard”.

Espace Abonné


Annonces légales

Publier

Publiez vos annonces légales sur le journal

votre annonce en ligne

En temps réel

  • Version web : 42,00 €
    + l'accès aux archives
  • Version papier : 52,00 €

Abonnez-vous !

  • Passer une annonce
  • parution web + papier !

Petites annonces

Météo Bourgoin-Jallieu © meteocity.com
Covoiturage

Publicité

  • Tarifs Publicités

PUBLICITÉS

© 2013 www.ss2i.com