Profitez d'un abonnement gratuit !
Communes > LA TOUR-DU-PIN

Analyse des besoins sociaux : les résultats sont tombés - 10/02/2017

La ville de La Tour-du-Pin, via son centre communal d’action sociale (CCAS), a lancé une analyse des besoins sociaux (ABS). Si cette démarche relève d’une obligation pénale, peu de communes la mettent en œuvre du fait de sa complexité.
Il s’agit d’une étude permettant de mieux connaître et d’appréhender les besoins et les attentes de la population dans l’objectif de créer un projet social qui répond aux besoins des habitants.
Une analyse des besoins sociaux se décline en trois objectifs : élaborer un portrait social de la commune, identifier des besoins et des attentes dans le champ du social (petite enfance, jeunesse, logement…) et définir des enjeux et des axes stratégiques prioritaires. Ces objectifs ont pour but de redéfinir une politique sociale, afin qu’elle soit cohérente et pertinente au regard des attentes et des besoins des habitants, et de renforcer une action sur le territoire en matière d’action et de cohésion sociale en direction des différents publics.

La démarche engagée
Un prestataire extérieur a été choisi, via une procédure de marché public, pour soutenir cette démarche. Il s’agit du cabinet Argos. Dans un premier temps, un diagnostic en plusieurs phases, comprenant une étude statistique et une consultation des acteurs et habitants, a été mené. Les éléments clés recueillis ont été partagés avec les principaux acteurs impliqués afin d’identifier les enjeux majeurs qui en ressortent.
Le diagnostic terminé, le cabinet Argos a effectué un travail de croisement de donnés permettant la rédaction d’un document synthétique faisant ressortir les problématiques sociales de la commune et proposant un ensemble de préconisations et des propositions d’axes d’intervention. Ces fiches synthétiques ont été présentées, mercredi dernier, à la population ainsi qu’à l’ensemble des acteurs sociaux.

Les résultats de l’analyse
Plusieurs données sont à retenir. 
La commune a une croissance démographique en forte hausse depuis 1999, semblable aux territoires de comparaison, et un vieillissement de la population marqué s’inscrivant dans les tendances nationales. A noter que l’augmentation des enfants et des jeunes (+ 2 %) compense la baisse des 15-29 ans.
Du côté du logement, la ville compte de nombreux logements collectifs et un fort taux de logements vacants. En comparaison des autres territoires (communes, département, région), La Tour-du-Pin compte une majorité des locataires dans le parc de logements qui est composé, en grande partie, de logements anciens.
Parmi les ménages turripinois, 43 % d’entre eux sont composés d’une seule personne et environ 23 % sont des couples sans enfant. On note également une légère hausse des familles monoparentales (+ 1,7 %) et notamment d’hommes seuls avec enfants.
Concernant le niveau de vie, la ville compte un ni-veau de revenu inférieur aux territoires de référence, un taux de pauvreté supérieur aux territoires de comparaison et une part importante des ménages non imposables supérieure aux autres territoires.
Pour ce qui est de la formation et de l’emploi, les femmes sont davantage présentes parmi les demandeurs d’emploi puisqu’elles représentent un taux de 55 %. 17,9 % des demandeurs d’emploi ont moins de 25 ans et 24,1 % ont plus de 50 ans. On peut noter une légère baisse du nombre de demandeurs d’emploi avec la reprise économique du bassin. Une forte proportion n’est pas diplômée (24,6 %) et les retraités sont très présents parmi les habitants (28 % de la population).
Une majorité d’habitants sont en CDI ou travaillent dans la fonction publique, l’emploi à temps partiel est très marqué chez les femmes et 66 % de la population se déplace dans une autre commune pour travailler.
Concernant la petite enfance, l’enfance et la jeunesse, une part importante de jeunes a un emploi (39 %). Le taux de scolarisation est en baisse (-7,3 points) chez les 15-24 ans sur la période 2007-2012. Parmi la population jeune, les moins de 15 ans représentent une proportion important et on dénombre également de nombreux enfants âgés de 0 à 
2 ans. L’indice de jeunesse est dans la moyenne de Tullins et de La Côte-Saint-André mais inférieur à celui de Charvieu-Chavagneux.
Du côté des prestations sociales, le nombre de foyers allocataires de prestations sociales, délivrées par la Caisse d’allocations familiales (CAF) est en augmentation. On note également une progression du nombre de bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA) depuis 2011 ainsi que du nombre de bénéficiaires des aides au logement, qui est plus élevé que les années précédentes. Quand au nombre de bénéficiaires de l’allocation adulte handicapé (AAH) et de l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH), ce dernier est stable.
Pour ce qui est des seniors, plus de la moitié des personnes âgées vivent seules sans famille. 
Trois grandes orientations ressortent de cette analyse :
- renforcer la collaboration au service des habitants et des usagers.
- renforcer l’accompagnement public en aidant les plus fragiles, en renforçant le lien social et en favorisant l’accès aux droits.
- agir sur des freins préalables pour favoriser l’insertion sociale et professionnelle en favorisant l’accès aux transport, à l’information et à la connaissance de l’offre et en renforçant l’offre d’insertion.

Espace Abonné


Annonces légales

Publier

Publiez vos annonces légales sur le journal

votre annonce en ligne

En temps réel

  • Version web : 42,00 €
    + l'accès aux archives
  • Version papier : 52,00 €

Abonnez-vous !

  • Passer une annonce
  • parution web + papier !

Petites annonces

Météo Bourgoin-Jallieu © meteocity.com
Covoiturage

Publicité

  • Tarifs Publicités

PUBLICITÉS

© 2013 www.ss2i.com