Profitez d'un abonnement gratuit !
Communes > SEREZIN-DE-LA-TOUR

Au bout de 13 minutes, le “poids” des mots met un terme à la séance du conseil municipal - 15/09/2017

Si le public avait l’impression que le ciel leur “tombait” sur la tête, le choc était encore plus retentissant pour Daniel Wajda, 1er adjoint, et le groupe dont il est le rapporteur. Depuis le mois de janvier, le maire Olivier Chanel est… seul ! La fracture est faite entre lui et les membres de “son” conseil municipal. Et cela “couvait” depuis un petit moment.
Au fil des semaines, les choses sont allées crescendo. Mais là, vendredi 8 septembre, il semble que le point de non retour ait été atteint.
Alors, comment dire… pas facile aussi pour les médias locaux de retranscrire une courte mais intense et “fracassante” séance municipale.
Le conseil municipal prévu à 20h30 a duré… 13 minutes ! Ce fut le poids des mots et le choc dans le public et plus particulièrement pour Daniel Wajda et son épouse. C’était le soir du “grand déballage”. Il faut dire que les choses se sont envenimées depuis la distribution d’un “tract” dans la boîte aux lettres des administrés de la commune. Celui-ci émanait du maire Olivier Chanel. Lequel précise dans cette “lettre ouverte” qu’il a “pris attache auprès de Me Versini-Bullara, avocat au Barreau de Lyon”. On peut encore lire que ce ténor du Barreau a écrit à M. le sous-préfet de l’Isère, “aux fins d’alerter cette autorité administrative de l’ambiance délétère régnant sur la commune, et de la véritable cabale ourdie par certains membres du conseil municipal, voire même de tout le conseil” à l’égard du maire.
Alors, vendredi, l’ambiance était électrique…
Avant l’ouverture de la séance du conseil municipal, Daniel Wajda, 1er adjoint, demandait à prendre la parole. Celui-ci parlait en tant que représentant des élus : «M. Chanel. À l’issue de la séance du dernier conseil municipal du 7 juillet 2017, vous avez proposé, pour sortir de l’impasse dans laquelle se trouve le fonctionnement de notre village, une démission de l’ensemble des élus, vous compris. Celle-ci a été acceptée immédiatement par tous les conseillers car c’est la solution pour finir cette histoire dans les meilleures conditions pour notre commune. Tous les élus, vous compris, ont convenu que vous deviez nous informer de la date du rendez-vous chez le Préfet ou Sous-Préfet. À ce jour, vous ne nous l’avez toujours pas communiquée et pour cause, nous avons reçu en début de semaine, comme l’ensemble des Sérézinois, un tract dans nos boîtes aux lettres nous expliquant que vous ne démissionnerez jamais. L’ensemble des élus ont aussi reçu, en parallèle, un courrier recommandé de votre avocat ressemblant fortement au tract. Voulez-vous par ces moyens extrêmes nous intimider ? Pourquoi ne voulez-vous pas de nouvelles élections ? Vous avez peur de la compétition ? Pouvez-vous expliquer la teneur des propos que vous avez inscrits dans ces documents ?»
La réponse du maire Olivier Chanel était claire. Il ne démissionnera pas. Lors de la séance du conseil municipal du 7 juillet il a annoncé une démission collective… sous la “pression”. Olivier Chanel n’a alors pas hésité à “rafraîchir” la mémoire du 1er adjoint en évoquant des propos qui auraient été tenus un an et demi en arrière et d’autres plus récents. Le tout a été “mis au grand jour” devant une assemblée de près de 80 personnes… ou plutôt témoins d’un conseil municipal hors normes. Et cela en était trop pour les élus qui ont quitté la salle, Olivier Chanel concluant que ce sera le tribunal qui tranchera. Pour l’heure, Daniel Wajda s’est rendu, samedi dernier, en gendarmerie pour un dépôt de plainte contre le maire pour “propos diffamatoires”.
Quant aux personnes présentes dans le public, elles n’ont pas manqué d’évoquer leur mal-être avec le ressentiment d’être “abandonnées” par le président et les vice-présidents de la CAPI qui, selon elles, “cautionneraient” le maire de la commune.
Après plusieurs échos, il est clair que le village se divise également. Le maire ayant aussi “son public”.
Carole Muet

Espace Abonné


Annonces légales

Publier

Publiez vos annonces légales sur le journal

votre annonce en ligne

En temps réel

  • Version web : 42,00 €
    + l'accès aux archives
  • Version papier : 52,00 €

Abonnez-vous !

  • Passer une annonce
  • parution web + papier !

Petites annonces

Météo Bourgoin-Jallieu © meteocity.com
Covoiturage

Publicité

  • Tarifs Publicités

PUBLICITÉS

© 2013 www.ss2i.com