Profitez d'un abonnement gratuit !
Bourgoin-Jallieu > ECHOS DE LA MAIRIE

Conseil municipal : De déclaration en déclaration, le groupe d’opposition a “éclaté” - 20/10/2017

Lundi 9 octobre dernier, c’était la rentrée pour les édiles berjalliens. Et pour revenir aux habitudes, les séances du conseil municipal font leur retour à la salle de l’Orangerie, à la mairie de Bourgoin-Jallieu. Une rentrée municipale “gentillette” avec un ordre de jour présentant des délibérations de la vie “courante” d’un conseil municipal. Toutefois, le public présent en petite audience a pu assister à “l’éclatement” du groupe d’opposition. Les choses sont faites… les choses ont été dites, enfin pas tout à fait… comme vous pourrez le constater à la lecture des interventions de Damien Perrard, conseiller municipal nouvellement élu secrétaire de section PS Pierre Oudot, et d’André Borne.
Avant l’appel des élus, Vincent Chriqui, maire, donnait la parole à Damien Perrard, conseiller municipal d’opposition.
En effet, celui-ci avait une déclaration à faire au nom de Cécile Morgan, Frédérique Pénavaire et Meryem Yilmaz : «En raison des derniers événements électoraux, notre leader de groupe initial au sein de ce conseil municipal s’est positionné comme candidat de l’étiquette “La République En Marche”. Dans un précédent communiqué, nous informions de l’incompatibilité entre nos valeurs défendues lors de la campagne des élections municipales de 2014 et celles portées par le gouvernement actuel.
Ainsi, devant la poursuite de notre ancienne tête de liste à ce mouvement, nous, Cécile Morgan (Société Civile), Frédérique Pénavaire (PCF), Damien Perrard (PS) et Meryem Yilmaz (Société Civile), avons pris la décision, soutenus par les sections locales respectives du Parti Socialiste et du Parti Communiste Français, de démissionner du groupe d’origine du Conseil Municipal de Bourgoin-Jallieu, constitué après les élections municipales de 2014.
Aussi, nous vous demandons officiellement ce soir, M. le Maire, d’accepter la constitution d’un nouveau groupe politique au sein de ce conseil municipal et que la ville nous alloue les moyens généraux auxquels nous pouvons prétendre.
Nous constituons le “Groupe de Gauche Ville de Bourgoin-Jallieu”. Fidèles aux valeurs que nous avons portées, nous garderons les marqueurs identitaires d’un groupe de gauche.»
Suite à la déclaration du nouveau groupe “Bourgoin-Jallieu Groupe de Gauche” la réponse d’André Borne, conseiller municipal du Groupe d’Opposition et conseiller communautaire de CAPI, ne s’est pas faite attendre. Pour rappel, l’élu de l’opposition a fait campagne auprès de Cendra Motin (La République En Marche) dans le cadre des Législatives des 11 et 18 juin derniers. Aujourd’hui, André Borne est le suppléant de Cendra Motin, députée et vice-présidente de l’Assemblée Nationale. Voici, dans son intégralité, l’intervention : «M. le maire, je ne souhaite pas répondre ici en conseil municipal à cette prise de position “politique” qui fait suite aux résultats des dernières échéances nationales de mai et juin derniers. Je le ferai publiquement dans un autre lieu, dans d’autres circonstances…
Néanmoins, juste quelques mots… pour rappeler que le Conseil Municipal Berjallien pendant 45 ans (et sans aller si loin pendant ces 20 dernières années) n’avait jamais été le lieu où s’invitait de cette manière la politique nationale. Nos débats parfois vifs entre Majorité et Opposition n’avaient lieu que dans le cadre de choix de politiques publiques locales à développer et dans l’intérêt de la gestion communale au service de tous et toutes les Berjallien(ne)s !
Je regrette ce soir que le Conseil Municipal de Bourgoin-Jallieu soit pour la première fois le théâtre où s’invitent les enjeux de la politique nationale. Mais M. le maire… vous portez une part de responsabilité dans cette dérive du débat car depuis votre élection en mars 2014, vous n’avez jamais cessé de justifier votre action municipale au regard négatif de la politique nationale qui était menée…
Pour ma part, avec mon collègue Robert Aubin (qui s’excuse de ne pouvoir être présent ce soir), dans toutes les décisions que nous prenons (et que nous continuerons à prendre) au sein de ce conseil municipal de Bourgoin-Jallieu, mais aussi à CAPI, nous resterons fidèles aux valeurs de laïcité, de respect du service public et de solidarité et aux actions communales qui nous animent :
- une bonne qualité de vie au quotidien pour tous et toutes les Berjallien(ne)s et dans tous les quartiers,
- une citoyenneté active de tous les acteurs de la ville et du territoire,
- un développement urbain de qualité,
et toujours plus de rayonnement pour Bourgoin-Jallieu.»
Pour Vincent Chriqui, maire, c’était quand même “fort de café” de se faire “accuser” des mésaventures du groupe d’opposition. Ce qui lui faisait conclure son propos, tout en s’adressant à André Borne : «Être à droite, vous verrez, on s’y fait très bien.»
Carole Muet

Espace Abonné


Annonces légales

Publier

Publiez vos annonces légales sur le journal

votre annonce en ligne

En temps réel

  • Version web : 42,00 €
    + l'accès aux archives
  • Version papier : 52,00 €

Abonnez-vous !

  • Passer une annonce
  • parution web + papier !

Petites annonces

Météo Bourgoin-Jallieu © meteocity.com
Covoiturage

Publicité

  • Tarifs Publicités

PUBLICITÉS

© 2013 www.ss2i.com