Profitez d'un abonnement gratuit !
Bourgoin-Jallieu > DEVELOPPEMENT DURABLE / ENVIRONNEMENT

“Modus Valoris” anticipe l’avenir en faisant du déchet une ressource - 08/07/2016

Modus Valoris, filiale de Moulin TP, vient d’inaugurer sa nouvelle ligne de tri à Bourgoin-Jallieu. L'événement qui s'est déroulé vendredi 1er juillet a réuni élus, partenaires et entreprises. Dirigée par Guy Moulin, Modus Valoris est opérationnelle depuis l'année 2000. C’est une structure dédiée spécialement à l'exploitation de l'IME (Installation de Maturation et d’Élaboration). Qu’on se le dise, cette structure est juridiquement différente de Moulin TP. Mais, en clair, que fait Modus Valoris ? Et bien, l’entreprise fabrique la Maturite®, proposant une solution alternative pour réduire l’impact environnemental des mâchefers.
Chaque année, la France génère environ 35 millions de tonnes de déchets ménagers. Ils sont pour partie recyclés (environ 30 %). Le reste est destiné à l’enfouissement en décharge (méthanisation) ou à l’incinération (production de chaleur et d’énergie électrique). Cette dernière produit une matière solide, résidu de la combustion, appelée MIDND (Mâchefer d’Incinération des Déchets Non Dangereux). Modus Valoris intervient à cette étape. La structure recycle et valorise les mâchefers depuis 25 ans, dans le respect de la réglementation. L’entreprise collecte ainsi auprès d’incinérateurs rhônalpins ces résidus de combustion pour les transformer et permettre leur réutilisation. Après tri et maturation, le granulat obtenu est appelé Maturite©. Il s’agit d’un matériau non polluant dont l’utilisation est encadrée. Il permet d’économiser de la matière naturelle (grave alluvionnaire par exemple) et donc préserver les ressources. Utiliser la Maturite©, c’est aussi encourager le recyclage des déchets ménagers et réduire les volumes enfouis. Enfin, c’est participer à l’économie circulaire dans sa logique vertueuse.

Une nouvelle chaîne de valorisation
MTB, basée à Trept, ERMAC, installée à Colombe, et BECT, à Marcollin, ont travaillé pendant deux ans à la conception et la fabrication de cette ligne de tri nouvelle génération. La société est dirigée par Jean-Philippe Fusier. «Ce projet s’inscrit dans une dynamique vertueuse» explique Guy Moulin. «D’abord parce que le granulat obtenu, la Maturite, est une réponse adaptée aux questions liées au développement durable et à l’économie circulaire. Ensuite parce que cette nouvelle installation résulte du savoir-faire nord-isérois auquel nous sommes attachés.» Deux ans seulement et un budget légèrement supérieur à 2 millions d’euros auront été nécessaires à cette réalisation.
Avec cette nouvelle ligne de tri, Modus Valoris anticipe les futurs objectifs législatifs et se prépare au développement dans d’autres domai-nes que l’industrie routière. Cette nouvelle ligne de tri va améliorer la transformation des mâchefers. Car l’enjeu est là : si l’on veut pouvoir utiliser la Maturite® en techniques routières, voire en construction comme cela se fait déjà aux Pays-Bas, il faut que le granulat soit nettoyé de ses impuretés. Imbrûlés et métaux doivent tendre vers zéro. C’est la fonction première de l’installation inaugurée à Bourgoin-Jallieu. À l’aide de procédés mécaniques (et électromagnétiques (courant de Foucault), la ligne de tri est en mesure d’éliminer les métaux non-ferreux d’une taille supérieure à 2-3 mm et les métaux ferreux dans leur totalité. Le matériau obtenu présente, après maturation sur la plate-forme, des qualités mécaniques exceptionnelles et une compatibilité avec les bétons qui ouvrent de nombreux champs d’application.
A l’heure des allocutions, Vincent Chriqui rappelait qu’il y a une objectif noble derrière cette installation : «Pour progresser dans le recyclage, Modus Valoris a su faire travailler la matière grise. L’installation est au top de ce qui existe aujourd’hui. A nous, désormais, de sensibiliser les acteurs du territoire. Modus Valoris est une zone d’excellence qui  prend sa place dans la chaîne. Les élus que nous sommes ont le devoir de relayer ses prestations.» Pour le député Alain Moyne-Bressand, cela ne fait aucun doute : «Ce chantier est exemplaire. Modus Valoris est une entreprise qui compte sur le territoire. Elle participe au développement de notre région en faisant partie des leaders nationaux et internationaux dans son domaine. Aujourd’hui, Guy Moulin et ses partenaires sont l’exemple de ce qu’il faut faire !»
Le mot de la fin revenait à au sous-préfet Thomas Michaud : «Vous faites le contraire de l’alchimie. On a pour habitude de transformer l’or en plomb. Ici, on transforme le plomb en or. J’ai bien retenu que cette nouvelle installation se classe dans le Top 3 à l’échelon européen. Il s’agit d’un équipement qui retraite les déchets plus finement qu’avant. S’engager durablement dans cette économie, c’est ce que vous faites. Les entreprises comme vous, l’État les contraint  mais les soutient aussi.» Pas de doute, le développement durable a un bel avenir.
Carole Muet

Espace Abonné


Annonces légales

Publier

Publiez vos annonces légales sur le journal

votre annonce en ligne

En temps réel

  • Version web : 42,00 €
    + l'accès aux archives
  • Version papier : 52,00 €

Abonnez-vous !

  • Passer une annonce
  • parution web + papier !

Petites annonces

Météo Bourgoin-Jallieu © meteocity.com
Covoiturage

Publicité

  • Tarifs Publicités

PUBLICITÉS

© 2013 www.ss2i.com