Profitez d'un abonnement gratuit !
Communes > SAINT-SAVIN

D’une cérémonie à l’autre, le devoir de mémoire reste bien ancré pour de nombreux saint-savinois - 02/06/2017

Que ce soit le dimanche 30 avril à l’occasion de la cérémonie organisée dans le cadre de la journée nationale du souvenir des victimes et héros de la déportation, ou le lundi 8 mai pour la commémoration de la Victoire du 8 mai 1945, les habitants du village ont le sens du devoir.
Dimanche 30 avril, ce sont les jeunes Leandro et Rafael Loup-Rabico et Quentin Durand qui étaient les porte-fanions du Souvenir Français. Ils étaient aux côtés d’adultes, certes, mais aussi aux côtés de Julien Gallay, qui porte le drapeau des anciens combattants de 14/18 et de 39/45.
Dans son allocution, Evelyne Michaud, maire et vice-présidente du Conseil départemental, rappelait qu’au fil du temps qui s’écoule, les témoins de ce drame épouvantable disparaissent et les mémoires s’effacent.
En France, ce sont 150.000 personnes qui ont été arrachées, du jour au lendemain, à leur vie pour atterrir dans l’un des camps de la mort. Plus de 100.000 de ces hommes, femmes et enfants ne revinrent jamais.
Quand on évoque le bilan de la déportation en chiffres, il ne faut surtout pas oublier l’essentiel, ne pas oublier que ce sont des pères, des mères, des enfants, des amis, des voisins qui ont été stigmatisés, déportés, affamés, torturés, assassinés. Il s’agit d’un meurtre de masse : six millions de fois un meurtre.

Il y a 72 ans prenait fin, en Europe, la guerre la plus meurtrière
Lundi 8 mai, l’émotion était tout aussi palpable au pied du monument.
De nouveau, Evelyne Michaud, aux côtés de l’ordonnateur de cérémonie, Christian Cocat, également conseiller municipal délégué aux manifestations communales et cérémonies commémoratives, rappelait à l’assistance toute l’atrocité de la Seconde guerre mondiale. Voici un extrait du message du secrétaire d’État auprès du ministre de la défense, chargé des anciens combattants et de la mémoire : “Le 8 mai 1945, la Victoire des nations alliées consacrait la victoire de la démocratie, des valeurs universelles de la liberté et de la dignité humaine.
Il y a 72 ans prenait fin, en Europe, la guerre la plus meurtrière que l’humanité ait connue. Plus de cinquante millions de femmes, d’hommes et d’enfants, dont la moitié de civils, périrent.
Dès le 18 juin 1940, par la voix du général de Gaulle, la France avait dit son refus et sa volonté d’agir pour retrouver sa place au sein des grandes nations, afin de porter son message universel de Liberté, d’Égalité et de Fraternité. 
Le 8 mai 1945, la France était à Berlin, effaçant la défaite de mai 1940, et l’esprit de collaboration.”

Carole Muet

Espace Abonné


Annonces légales

Publier

Publiez vos annonces légales sur le journal

votre annonce en ligne

En temps réel

  • Version web : 42,00 €
    + l'accès aux archives
  • Version papier : 52,00 €

Abonnez-vous !

  • Passer une annonce
  • parution web + papier !

Petites annonces

Météo Bourgoin-Jallieu © meteocity.com
Covoiturage

Publicité

  • Tarifs Publicités

PUBLICITÉS

© 2013 www.ss2i.com