Profitez d'un abonnement gratuit !
Communes > SAINT-CHEF

Fête patronale : la Saint-Valentin des vignerons témoigne un certain attachement au monde agricole et viticole - 03/03/2017

À Saint-Chef-en-Dauphiné, la fête de la Saint-Valentin est un rendez-vous particulièrement important. Pour tous les participants, elle permet de vivre des moments inoubliables de convivialité et d’amitié. Alors, lundi 20 février dernier, c’était la fête au coeur de tout un village !
“Si cette fête des vignerons témoigne de notre attachement au monde agricole et viticole, elle nous permet de nous souvenir des nombreuses exploitations qui existaient sur notre territoire”, rappelait Noël Rolland, maire de la commune. La fête de la Saint-Valentin des vignerons se conjugue à tous les temps. Entre le présent et le futur, il ne faut pas oublier le passé. C’est une belle tradition qui se perpétue depuis son redémarrage en 1954 ! Avec ces festivités, c’est encore l’occasion de rendre hommage aux différents exploitants qui nous ont quittés. Ceux-là mêmes qui ont façonné notre paysage, notre environnement et contribué au lien social. Tous ces hommes et toutes ces femmes qui ont su cultiver l’amitié et l’entraide entre les différentes familles.
Avant de faire la fête, tout le monde se retrouve en l’église abbatiale. Pendant la messe, l’équipe paroissiale ainsi que la chorale de Saint-Chef étaient présentes. Il en était de même pour Marc Diétlin qui excellait aux grandes orgues. Ce fut un magnifique office religieux célébré par le père Christophe Marie Rosier.
Pour l’histoire, Saint-Valentin était un prêtre de la religion chrétienne, à Rome, au IIIe siècle. C’était un homme bon et généreux, toujours prêt à aider ses amis chrétiens martyrisés.
La Saint-Valentin rime encore avec le mot festin. Oui, cette fête donne lieu à de véritables vendanges de l’amour pour la vigne et la gastronomie ! D’ailleurs, les plus anciens se souviennent de banquets mémorables au restaurant Bouvier. Une belle trilogie du bonheur !
Cette année, la 64e édition était présidée par Alain Strohmeyer, président 2017 de la Saint-Valentin. À son tour, il aura su relever le défi en se consacrant pleinement dans l’organisation de cette fête. Bien sûr, il n’était pas seul. Dans cette belle aventure, il a reçu toute l’aide de son épouse Eveline. Mais aussi le soutien de sa vice-présidente Marie-Noëlle Picot, elle-même soutenu par son époux Denis.
La fête de la Saint-Valentin des vignerons c’est un véritable travail d’équipe et de passage de témoins avec les anciens présidents qui donnent de précieux conseils. “C’est normal. Ils ont l’expérience et la sagesse”, précisait encore Noël Rolland à l’heure des discours officiels.

Donner un “coup de jeune” aux us et coutumes
L’édition 2017 était un peu différente des autres années. Eh oui ! Il faut bien vivre avec son temps. Les couples Strohmeyer et Picot n’ont pas revêtu la traditionnelle panoplie vestimentaire. Les redingotes, chapeaux haut de forme et ro-bes d’un temps révolu ont été mises au placard. Seul Denis Picot était chapeauté, mais ce n’était pas un haut de forme. Quant à Marie-Noëlle Picot, elle portait un chignon bien travaillé et confectionné par l’une de ses conscrites, Marie-Laure Seigner. Cette dernière ayant accepté d’ouvrir son salon, tôt le matin, pour réaliser cette magnifique coiffure.
Le pain et le vin sont signes d’accueil et de partage. C’est pourquoi, “l’Homme” - petite brioche dorée - est de la fête. Un beau symbole que le président 2017, et sa vice-présidente Marie-Noëlle Picot n’ont pas manqué d’aller porter aux pensionnaires de la maison de retraite de Saint-Chef. Ce fut, pour Anonciade Schlaffke, la directrice, les personnels et les pensionnaires, un mo-ment fort de convivialité et d’échanges de bons mots autour du verre de l’amitié.
Puis le cortège redémarrait pour se rendre jusqu’à l’Office de Tourisme. Enfin, aux abords de celui-ci, sur la place de la mairie. En effet, devant la douceur de la météo, les discours se sont faits en extérieur, sur les marches de la mairie. Aux côtés d’Alain Strohmeyer, Marie-Noëlle Picot et Noël Rolland, maire, avaient pris place Alain Moyne-Bressand, député-maire de Crémieu, et Virginie Pfanner, conseillère régionale et adjointe berjallienne en charge de la vie associative.
Après tous les bons mots, Noël Rolland était très honoré de remettre le Trophée “Cèpe de vigne” au président Alain Strohmeyer. Le moment était ensuite venu, pour tous les invités, de lever le verre de l’amitié. Ensuite, il était un peu plus de 13h lorsque le cortège s’est dirigé vers l’église abbatiale pour la grande photo-souvenir.
Puis, le moment tant attendu arrivait… celui de se retrouver à la salle polyvalente pour partager un repas gastronomique à la hauteur de l’événement. Là, les convives étaient particulièrement chouchoutés avec des mets préparés et servis par le restaurant “La Taverne Rustique” (Chez Monique, de Saint-Chef).
Carole Muet






Espace Abonné


Annonces légales

Publier

Publiez vos annonces légales sur le journal

votre annonce en ligne

En temps réel

  • Version web : 42,00 €
    + l'accès aux archives
  • Version papier : 52,00 €

Abonnez-vous !

  • Passer une annonce
  • parution web + papier !

Petites annonces

Météo Bourgoin-Jallieu © meteocity.com
Covoiturage

Publicité

  • Tarifs Publicités

PUBLICITÉS

© 2013 www.ss2i.com