Profitez d'un abonnement gratuit !
Communes > LES BALCONS DU DAUPHINE

Gilbert Durand, président par intérim, remet les “pendules à l’heure” - 13/01/2017

Pour celles et ceux qui ne le sauraient pas encore, la communauté de communes “Les Balmes Dauphinoises” (CCBD) n’existe plus depuis le 1er janvier 2017. Elle est devenue, après fusion avec “L’Isle Crémieu” et le “Pays des Couleurs”, la communauté de communes des “Balcons du Dauphiné” (CCBD). Et comme vous pouvez le constater, l’acronyme ne change pas, le sigle reste CCBD. Cette nouvelle communauté regroupe 73.982 habitants pour 47 communes. Elle sera dirigée par un président et 15 vice-présidents, et ceci pour les trois années qui restent avant de futures élections municipales. L’élection de l’exécutif a lieu ce jeudi 12 janvier au Foyer Communal de Salagnon. Au total, le nombre de représentants élus au conseil communautaire étant de 73.
Lors des différentes cérémonies de vœux organisées sur “l’ex territoire des Balmes Dauphinoises”, Gilbert Durand, ex président de ladite intercommunalité et président, par intérim, de la nouvelle entité des “Balcons du Dauphiné”, a fait une mise au point. Notamment sur le “dérapage financier” évoqué dans les colonnes de l’un de nos confrères. Gilbert Durand a estimé qu’il se devait d’expliquer les choses aux habitants. Il précise : «La communauté de communes “Les Balcons du Dauphiné” devront exercer un certain nombre de compétences, dont certaines sont ou deviendront obligatoires d’ici 2020, comme l’économie, le tourisme, les gens du voyage, la gestion des milieux aquatiques, l’eau et l’assainissement ou l’aménagement de l’espace, d’autres sont facultatives comme l’enfance et la petite enfance, l’habitat, l’environnement, les maisons de santé, et d’autres encore… Quant à la compétence voirie que détenait les “Balmes Dauphinoises”, elle sera abandonnée fin 2017. Sur ce point qui est, et restera un sujet de polémique, il faut préciser que cette compétence très large a été prise en 2014. Elle a fait l’objet d’une programmation de travaux jusqu’en 2020. Précisons également qu’il avait été acté, dans la prise de compétence, que les travaux à entreprendre devraient être de qualité et devraient couvrir de larges surfaces. Il ne s’agissait pas de faire du rapiéçage en dehors de l’entretien courant, ainsi il nous a semblé préférable de reporter certains travaux dans une commune afin de pouvoir les finaliser dans une autre.» Et de poursuivre : «L’arrivée de la nouvelle intercommunalité a quelque peu modifié la donne. Et ce, dans la mesure où les communes, qui n’avaient pas encore reçu un grand projet de voirie, souhaitaient pouvoir le réaliser avant la fin de l’année 2017. Autrement dit, il fallait réaliser en une année ce qui était prévu sur quatre ans. Ce qui a entraîné un cumul de projets aboutissant sur un investissement financier plus important que prévu. À la suite de cela, une partie des capitaux engrangés depuis de nombreuses années a été utilisée, ce qui a nourri la polémique apparue dans la presse, en fin d’année. En tout état de cause, la communauté des “Balmes Dauphinoises”, n’est pas arrivée les mains vides dans la nouvelle intercommunalité, et ne sera en aucun cas source de difficultés financières dans la vie des “Balcons du Dauphiné”. L’avenir le démontrera…»
C. Muet

Espace Abonné


Annonces légales

Publier

Publiez vos annonces légales sur le journal

votre annonce en ligne

En temps réel

  • Version web : 42,00 €
    + l'accès aux archives
  • Version papier : 52,00 €

Abonnez-vous !

  • Passer une annonce
  • parution web + papier !

Petites annonces

Météo Bourgoin-Jallieu © meteocity.com
Covoiturage

Publicité

  • Tarifs Publicités

PUBLICITÉS

© 2013 www.ss2i.com