Profitez d'un abonnement gratuit !
Actualités

Groupe Vicat : Un groupe familial attaché au devoir de mémoire - 06/10/2017

A l’occasion du bicentenaire de la découverte du ciment, le groupe Vicat a présenté l’exposition “Avec Vicat fêtons 200 ans d’étonnement”. Elle arrivait tout droit de Paris, où elle a été présentée les 16 et 17 septembre derniers dans le cadre des 34e Journées Européennes du Patrimoine. C’est aussi à cette occasion que le groupe Vicat a présenté sa Fondation d’entreprise Louis Vicat, nouvellement créée.
Fort de ses 160 ans d’histoire familiale, le groupe Vicat a pour ambition avec cette Fondation d’entreprise de faire connaître l’apport de Louis Vicat à l’histoire de la construction. Il y a 200 ans, il inventait le ciment artificiel, ne déposant pas de brevet faisant don de sa découverte à la collectivité.
Jeune ingénieur diplômé de polytechnique et de l’École des ponts et chaussées, Louis Vicat (1786-1861) est affecté en 1812 à Souillac (Lot) pour construire un pont sur la Dordogne. Il s’intéresse alors à la question des liants hydrauliques faisant prise dans l’eau.
Il publie en 1817 le résultat de ses recherches sur l’hydraulicité des chaux et ciments. Reconnues par l’Académie royale des sciences, les découvertes de Louis Vicat prouvent que la prise du liant hydraulique avec l’eau provient d’une juste proportion entre argile et calcaire. Il le démontre scientifiquement et partage ses connaissances par de nombreuses publications.
Louis Vicat est un homme désintéressé, il ne dépose pas de brevets et prodigue ses conseils aux architectes et aux entrepreneurs. Il parcourt la France et recense les meilleurs gisements de calcaires argileux permettant de fabriquer du ciment artificiel de bonne tenue. Les découvertes de Louis Vicat sur l’hydraulicité des chaux et ciments sont à l’origine du développement de la fabrication du ciment industriel au XIXe siècle. Son fils Joseph fonde, en 1853, la cimenterie Vicat à Genevrey-de-Vif (Isère).
 
Naissance d’une Fondation
En cette année de bicentenaire de l’invention du ciment artificiel, la Fondation d’entreprise Louis Vicat a acquis la maison de Louis Vicat à Souillac, dans le Lot, où il fit sa découverte en 1817. Une fois restaurée, cette maison sera un lieu de mémoire dédié à l’invention du ciment artificiel et à son inventeur, et pourra être visitée.
La Fondation s’est également déjà engagée sur d’autres opérations. Elle a soutenu le travail de création de l’artiste rocailleur Marc Colson dans la réalisation d’une mandorle en ciment naturel prompt représentant Saint Irénée qui a été offerte à l’Université Catholique de Lyon. La Fondation inaugurera par ailleurs la Salle des Conseils Louis Vicat de cette université le 30 octobre prochain.
La Fondation d’entreprise Louis Vicat est partenaire de la Fondation Jacques Rougerie dans le cadre du concours international d’architecture, pour la remise du prix Louis Vicat, “architecture de la Mer”, sur le thème des ports du futur qui sera remis à l’Institut de France en 2018.
Le concours invite les architectes, designers et ingénieurs audacieux à imaginer des solutions inédites pour relever les défis des changements climatiques en cours.
Sophie Sidos, présidente de la Fondation, représentant la 7e génération de descendants de Louis Vicat, a exposé les principaux objectifs de la Fondation : promouvoir la culture scientifique et technique à partir de l’œuvre de Louis Vicat, contribuer à la sauvegarde et au développement du patrimoine réalisé à partir du ciment et accompagner des actions en faveur de l’éducation et de la solidarité.
«Louis Vicat nous a légué à tous le ciment artificiel. Au cœur de la construction et du développement urbain, ce matériau continue à s’adapter à toutes les évolutions de notre société. Son histoire et celle de son inventeur sont plus que jamais d’actualité. Avec cette Fondation, nous poursuivrons un travail de mémoire afin de faire vivre ce patrimoine scientifique», explique Sophie Sidos.
En savoir plus : http://www.fondationlouisvicat.org/

Espace Abonné


Annonces légales

Publier

Publiez vos annonces légales sur le journal

votre annonce en ligne

En temps réel

  • Version web : 42,00 €
    + l'accès aux archives
  • Version papier : 52,00 €

Abonnez-vous !

  • Passer une annonce
  • parution web + papier !

Petites annonces

Météo Bourgoin-Jallieu © meteocity.com
Covoiturage

Publicité

  • Tarifs Publicités

PUBLICITÉS

© 2013 www.ss2i.com