Profitez d'un abonnement gratuit !
Communes > SUCCIEU

La commune s’engage dans la démarche d’extinction de l’éclairage public - 14/04/2017

Depuis ce lundi 10 avril, l’expérimentation de l’extinction de l’éclairage public a débuté sur la commune.
Ainsi, les lampadaires s’éteignent de minuit à 5h du matin. Cette opération vise, à la fois à réduire la facture énergétique et à réduire la pollution visuelle.
Sur la seule commune de Succieu, les services de la CAPI (Communauté d’Agglomération “Porte de l’Isère”) ont calculé une baisse de consommation de 43 % et une économie de 30 % grâce à cette extinction.
Concrètement, seuls les secteurs équipés d’une horloge astronomique permettant la programmation seront éteints.
Le hameau de Buffières, le carrefour du Goulet et celui du Gapillon resteront allumés. Les deux lampadaires solaires également, puisqu’ils sont déjà programmés pour une baisse de tension en milieu de nuit.
L’expérimentation durera six mois, et un bilan sera dressé à l’issue de cette période.

L’extinction de l’éclairage public au milieu de la nuit
Quoi : l’extinction de l’éclairage consiste à éteindre l’éclairage public au milieu de la nuit, lorsque les rares usagers de l’espace public sont des automobilistes qui bénéficient déjà de l’éclairage des phares de leurs véhicules…
Qui : la décision d’extinction de nuit de l’éclairage public est une initiative communale (le maire). En France, 12 000 communes se sont déjà engagées dans cette démarche.
Où : sur toute ou partie de la commune. L’extinction est fréquemment généralisée à l'échelle de la commune entière, parfois sur quelques quartiers seulement. Parfois, l'éclairage est maintenu toute la nuit sur certains points stratégiques.
Quand : En général, la plage horaire d’extinction correspond au milieu de la nuit, elle s’étend de 23h à 6h du matin, et certaines communes ne rallument pas l'éclairage le matin. La plage horaire retenue sur le territoire de la CAPI est d’éteindre de minuit à 5h du matin.
Comment : programmer des plages horaires d’extinction via les horloges astronomiques, informer les habitants (réunion de quartier, bulletin municipal, site internet…), installer des panneaux d’information et prendre un arrêté municipal.
Combien : le coût d’une horloge astronomique est de l’ordre de 500 € par unité.
Pourquoi : la démarche est pilotée et coordonnée par la CAPI, mais elle doit être portée par les communes afin de réduire les nuisances lumineuses, réaliser des économies d'énergie et donc réduire les dépenses de fonctionnement.

10 communes de la CAPI tentent l’expérience
En 2017, ce sont 10 communes de la CAPI qui s’engagent dans cette démarche, de minuit à 5h du matin. Il s’agit de Châteauvilain, Crachier, Domarin, La Verpillière, Nivolas-Vermelle, Succieu, Maubec, Ruy-Montceau, Saint-Alban-de-Roche (juillet), Villefontaine (octobre).

Espace Abonné


Annonces légales

Publier

Publiez vos annonces légales sur le journal

votre annonce en ligne

En temps réel

  • Version web : 42,00 €
    + l'accès aux archives
  • Version papier : 52,00 €

Abonnez-vous !

Météo Bourgoin-Jallieu © meteocity.com
Covoiturage

Publicité

  • Tarifs Publicités

PUBLICITÉS

© 2013 www.ss2i.com