Profitez d'un abonnement gratuit !
Bourgoin-Jallieu

La famille Gattaz en “pèlerinage” à l’Office de tourisme - 22/07/2016

La visite n’était pas spécialement prévue. Alors, ce fut l’effet de surprise lorsque la municipalité de Bourgoin-Jallieu a pris connaissance de l’intention de la famille Gattaz de se rendre à l’exposition consacrée à leur aïeul Marceau. Bien que la famille œuvre dans les sphères parisiennes et réside, pour la plupart, à Voiron, elle a des liens particuliers sur la commune. Tout d’abord, l’Académicien Yvon Gattaz est très lié à Yves Lacour, président des Amis du Musée de Bourgoin-Jallieu. Ensuite, c’est un copain d’école de  madame Carrier, également bien connue. 
Yvon Gattaz, l’ex patron des patrons (ancien président du CNPF devenu MEDEF), a su que la ville avait mis sur pied une exposition en l’honneur de son papa. Nous voulons parler de Marceau Gattaz, né le 4 décembre 1901 à La Murette, près de Voiron. Celui-ci avait effectué son premier poste d’instituteur en 1920 à La Bâtie-Montgascon. C’est là qu’il avait rencontré Gabrielle Brotel, qui deviendra son épouse en 1923. Puis, de 1923 à 1957, Marceau Gattaz enseigna à l’école de la rue Victor Hugo, à Bourgoin. De cette union sont nés Lucien en mai 1924 et Yvon en juin 1925.
C’est à partir de 1931 que Marceau Gattaz se prend de passion pour la peinture. Il décide de prendre des cours avec des artistes de l’école lyonnaise, notamment Antoine Barbier. Pendant 10 ans, il se rend toutes les semaines à Lyon afin de parfaire son apprentissage. Malgré quelques natures mortes et fleurs, il est essentiellement paysagiste, marqué par Auguste Ravier et Victor Charreton, qu’il admire. Inscrit dans le tissu artistique et culturel local, Marceau participe au salon de peinture de la Société des Amis des Arts, dont il est membre depuis 1939. L’homme a été conservateur du musée Victor Charreton de 1965 à 1988. Il décèdera en 1993.
L’exposition organisée en son honneur s’est déroulée du 5 au 13 juillet à l’Office de tourisme. Inutile de vous dire qu’avec la présence de 25 de ses descendants, ce mercredi 13 juillet, les commentaires sont allés bon train. Les élus berjalliens emmenés par le maire, Vincent Chriqui, étaient heureux d’une telle visite. Elle a donné lieux à des échanges amicaux entre passionnés d’art. Pour la famille Gattaz, s’était l’occasion de découvrir des œuvres méconnues de Marceau. Particulièrement les “neige”. Yvon Gattaz a reçu un présent des mains de Suzanne Gandit-Servagent. Elle lui a offert un petit tableau, bien entendu signé “Marceau Gattaz”. L’entrepreneur à la retraite avouait ne pas se souvenir de cette œuvre. Et chacun cherchait où l’édifice représenté pouvait bien se trouver...

Une descendance prodigieuse
Marie-Laure Desforges, adjointe à la culture, tenait à apporter quelques précisions à Yvon Gattaz : «Une exposition ne suffit pas. Votre papa a réalisé de très nombreuses œuvres. Celles qui sont exposées ici appartiennent à des particuliers ou sont issues des réserves du musée. Une nouvelle exposition est à venir, nous vous le ferons savoir.» Aussitôt, Yvon Gattaz renchérissait : «Je crois qu’il y a plus de 1 000 toiles. C’est une chance, aujourd’hui, de faire connaître le travail du pa-triarche de la famille à ma descendance. Vous savez, il y a quatre générations de Gattaz réunies aujourd’hui. Nous venons de rendre visite à nos collaborateurs de Radiall à L’Isle d’Abeau. Il s’agit d’une “machine” à faire tourner avec une économie profondément humaine. La performance économique va avec l’implication d’hommes et de femmes. C’est une usine très moderne et digitale. Nous avons profité de cette réunion de famille pour venir jusqu’à Bourgoin-Jallieu. A ce propos, qu’est-ce qu’il y a comme sens interdits ! Cela m’a donné l’occasion de faire le tour de la ville. J’ai remarqué qu’il y avait des constructions tout à fait extraordinaires.» 
A ses côtés, on pouvait noter la présence de son fils Pierre, président du MEDEF, et de son neveu Bruno, élu à Voiron et candidat à la députation en 2017. Yvon Gattaz ajoutait quelques bons mots : «Pendant que d’autres s’amusent au MEDEF, il y en a qui travaillent pour nous. Avez-vous remarqué que lorsque il y a un François à l’Élysée, il y a un Gattaz au MEDEF ?»
Vincent Chriqui, pour sa part, était un maire heureux. Et il ne s’en cachait pas : «Le couple Gattaz a donné naissance à une famille prodigieuse. Une famille liée à l’entreprenariat. On est là pour honorer Marceau Gattaz et une famille toute entière. Nous prenons toute la mesure du moment privilégié que nous vivons en ce moment. Marceau Gattaz est un peintre qui a marqué la vie culturelle de Bourgoin-Jallieu. Vos racines, votre histoire, vous amènent aujourd’hui ici. Marceau Gattaz était un maître d’école qui aimait ce qu’il faisait. Quant à vous, vous marquez la France par vos compétences et votre esprit d’entreprise. Si on veut redresser la France, cela ne passe que par les entreprises.» C’est sous les applaudissements que les échanges se sont poursuivis sous les cimaises de l’Espace Carnot de l’Office de tourisme.
Carole Muet

Espace Abonné


Annonces légales

Publier

Publiez vos annonces légales sur le journal

votre annonce en ligne

En temps réel

  • Version web : 42,00 €
    + l'accès aux archives
  • Version papier : 52,00 €

Abonnez-vous !

  • Passer une annonce
  • parution web + papier !

Petites annonces

Météo Bourgoin-Jallieu © meteocity.com
Covoiturage

Publicité

  • Tarifs Publicités

PUBLICITÉS

© 2013 www.ss2i.com