Profitez d'un abonnement gratuit !
Communes > L'ISLE D'ABEAU

La police municipale a pris possession de locaux plus adaptés - 27/05/2016

Les agents de la police municipale de l’Isle d’Abeau disposent désormais de locaux plus foncitonnels rue du Cardo, à deux pas de la gendarmerie nationale. Les 12 femmes et hommes viennent de prendre possession de leur nouvel équipement. Les locaux ont en fait été aménagés dans l’ancien centre de tri de La Poste. Regroupées, les équipes de police peuvent répondre à une augmentation des effectifs. En effet, l’arrivée d’un 13e agent serait “dans les tuyaux”. Le budget total des travaux s’est élevé à 170 000 euros.
Durant le montage de l’opération, il y a eu beaucoup de bouleversement dans les effectifs des différents intervenants. Mais ce qui aurait pu poser problème s’est finalement avéré être une chance, car des regards différents se sont posés sur ce dossier. Cela a également permis d’étoffer le projet malgré des restrictions budgétaires.
Lundi 23 mai, c’était jour d’inauguration. Elle s’est déroulée en présence de Jean-Paul Bonnetain, préfet de l’Isère, pour l’une de ses dernières sorties officielles avant son départ à la retraite. Aux côtés du maire, Alain Jurado, on pouvait également noter la présence de Cathy Simon et Daniel Cheminel, conseillers départementaux. La gendarmerie nationale était également bien représentée avec le chef d’escadron Jean-François Fèvre, commandant de la compagnie de Bourgoin-Jallieu.
Après un rappel sur l’histoire des lieux, le maire mettait en avant le travail effectué par les agents de la police municipale. Il ne cachait pas joie, voire sa fierté, en ce grand jour : «C’est avec une réelle fierté empreinte d’émotion que j’ai écouté les interventions successives de mes adjoints madame Verdel et monsieur Dufeu. C’est en effet un témoignage émouvant de notre volonté d’agir pour la construction de notre ville. Fier, je le suis également d’accueillir monsieur le Préfet. Ce n’est sans doute pas pour la beauté fragile de notre ville à la campagne, sa ruralité ou sa douceur de vivre qui ont décidé Jean-Paul Bonnetain à être présent aujourd’hui. Je crois plutôt que c’est son attachement profond à notre territoire qui l’a amené à participer à cette inauguration.»
En effet, Jean-Paul Bonnetain a des souvenirs pleins de nostalgie en terre lilôte. L’homme a exercé une partie de sa carrière dans la Ville Nouvelle. En 30 ans, il s’est passé beaucoup de choses à L’Isle d’Abeau. D’abord une évolution démographique considérable, la commune passant de 800 à près de 17 000 habitants. C’est par les décisions de l’État, en accord avec les communes le plus souvent, que la Ville Nouvelle s’est faite. Aujourd’hui, au sein de la CAPI, avec les communes de Villefontaine, Saint-Quentin-Fallavier, Four et Vaulx-Milieu, L’Isle d’Abeau fait partie de l’ex-Ville Nouvelle. Désormais, toutes volent de leurs propres ailes au sein de la CAPI.

Un territoire et des projets
Les projets ne manquent pas pour donner du sens à la ville de L’Isle d’Abeau afin que les habitants s’approprient leur territoire. C’est l’objectif qui est poursuivi par la municipalité : celui de mieux vivre ensemble à L’Isle d’Abeau. La convention qui sera signée dans le courant de l’année 2017, et dont le premier contrat a été signé avec le Préfet de l’Isère et le président de la Région en juin 2015, en est une illustration.
Aujourd’hui, la commune de L’Isle d’Abeau prend son destin en main et s’est engagée à prendre les décisions politiques plus proches des habitants en créant des co-mités d’expression, un conseil citoyen, mais aussi un conseil municipal “enfance jeunesse”. Alain Jurado appuyait le fait qu’il partage l’idée que la sécurité est un enjeu majeur «sans ordre, sans respect de la règle de droit arrivent les rapports de force.»
Le mot de la fin revenait à Jean-Paul Bonnetain : «Je suis Préfet de l’Isère. Pas de Grenoble. La protection des François doit prendre en compte le territoire. Vous êtes des gardiens de l’ordre. L’insécurité se pose de manière sérieuse au plan local. Et la délinquance des mineurs est un vrai défi. Et voir du bleu est quelque chose qui rassure. Le consensus national est menacé. Il n’y aura aucune faiblesse sur la question des comportements.» A l’issue de la réception, Alain Jurado remettait la médaille de la ville de L’Isle d’Abeau au Préfet. Les bons mots étaient de mise entre les deux hommes qui se connaissent depuis de nombreuses années.
Carole Muet

Espace Abonné


Annonces légales

Publier

Publiez vos annonces légales sur le journal

votre annonce en ligne

En temps réel

  • Version web : 42,00 €
    + l'accès aux archives
  • Version papier : 52,00 €

Abonnez-vous !

  • Passer une annonce
  • parution web + papier !

Petites annonces

Météo Bourgoin-Jallieu © meteocity.com
Covoiturage

Publicité

  • Tarifs Publicités

PUBLICITÉS

© 2013 www.ss2i.com