Profitez d'un abonnement gratuit !
Communes > L'ISLE D'ABEAU

L’avenir du parc Saint-Hubert fait débat au conseil municipal - 10/06/2016

Lundi 30 mai, les élus de la majorité et de l’opposition de l’Isle d’Abeau se retrouvaient en conseil municipal. A l’ordre du jour, figuraient 47 délibérations représentant un dossier d’environ 447 pages. Il s’agissait là d’un «conseil municipal particulièrement copieux» comme le stipulait le maire, Alain Jurado. La modification simplifiée n°1 du plan d’aménagement de zone (PAZ) de la zone d’aménagement concerté (ZAC) de Saint-Hubert a fait des vagues...
Dans la délibération, il était stipulé que suite aux avis recueillis dans le cadre de la mise à disposition du dossier, il apparaîssait nécessaire d’apporter des compléments d’information concernant les justifications de cette modification. La notice explicative sera donc complétée pour intégrer les précisions sur l’encadrement et la cohérence du projet d’équipement culturel. 
Il est rappelé que la modification simplifiée n°1 du PAZ de la ZAC de Saint-Hubert est rendue nécessaire pour apporter des adaptations ponctuelles au règlement graphique à savoir : modifier le périmètre des zones ZCa et ZAe et déplacer la réservation n°1 inscrite sur le plan au profit d’un équipement. L’objectif poursuivi est de permettre l’implantation de constructions à destination de commerce et d’un petit équipement public à vocation culturelle sur un tènement de 12 000 m2 situé à l’est du boulevard de l’Arbonnas, en bordure du parc de Saint-Hubert.

Vers un nouvel équipement culturel avec transfert du Millénium
Petit historique... À la création de la ZAC, l’EPIDA envisageait l’implantation d’un équipement majeur de plus de 15 000 m2 sur ce secteur (l’emprise exacte de cet équipement n’était pas clairement identifiée). Or, compte tenu de l’évolution de la commune, la volonté est de mieux encadrer la constructibilité de cet espace et d’y permettre la construction d’un équipement culturel de taille modeste, qui viendrait en remplacement de l’actuel Millénium, ainsi que d’activités commerciales en lien avec l’activité de l’équipement public (culture, loisirs, jeunesse…). Tout cela s’inscrit dans le projet d’aménagement global de la commune, traduit récemment dans le cadre du projet d’aménagement et de développement durable (PADD) débattu en conseil municipal le 4 avril. L’objectif ? Renforcer l’offre culturelle, conforter le tissu économique et permettre une meilleure appropriation du parc par la création d’un nouvel usage et d’une animation en bordure de cet espace vert aujourd’hui un peu délaissé par les habitants. Un meilleur encadrement de la possibilité de construire sur le parc répond par ailleurs à la volonté de sanctuariser le reste du site et de le conforter en tant qu’espace vert structurant de la commune.

Les esprits s’échauffent
Le terrain qui est l’objet de la modification simplifiée est actuellement propriété de la SARA, titulaire d’une concession d’aménagement de la ZAC de Saint-Hubert pour le compte de la CAPI. Le projet qui sera retenu sera donc maîtrisé par la collectivité par l’intermédiaire d’un avenant au cahier des charges de cession de terrain. Ce document contractuel fixera un maximum de 5 000 m2 de surface de plancher constructible. Compte tenu des droits à construire initialement prévus sur la zone ZAe, à savoir 40 000 m2 de SHON, l’augmentation est inférieure à 20 %. Par ailleurs, le cahier des charges de cession donnera des prescriptions architecturales et urbanistiques visant à valoriser cette entrée de ville et à préserver le parc Saint-Hubert. L’objectif principal sera que les constructions soient en harmonie avec leur environnement. 
Malgré tout, les esprits se sont échauffés. Dans le public, un ancien élu n’y tenait plus. Finalement, il quittera la salle. Quoi qu’il en soit, le public n’est pas invité à prendre la parole pendant un conseil municipal. De Cyril Marion (élu de l’opposition) à Laurent Machon (PS) en passant par Luc Béraud, le ton est rapidement monté. Pour eux, il est clair que c’est «la destruction» annoncée du Parc Saint-Hubert. Ce qui avait le don d’agacer Alain Jurado et son adjoint Guy-Alain Dufeu. Tous deux clamaient haut et fort que les bruits qui circulent ne sont que «rumeurs et mensonges, ce qui est insupportable.» Alain Jurado concluait : «C’est terrible l’ignorance. La caricature, c’est la preuve de l’ignorance. Depuis 1995, aucun maire n’a touché au parc. Il n’y a pas de projet sur le reste du parc. Ce sera un lieu de vie avec des cheminements où les gens pourront se poser tranquillement. Ce parc a de l’importance pour la commune. Aujourd’hui, on se bat pour en faire quelque chose. A une époque, on a préféré y construire des poulaillers…»
Carole Muet

Espace Abonné


Annonces légales

Publier

Publiez vos annonces légales sur le journal

votre annonce en ligne

En temps réel

  • Version web : 42,00 €
    + l'accès aux archives
  • Version papier : 52,00 €

Abonnez-vous !

  • Passer une annonce
  • parution web + papier !

Petites annonces

Météo Bourgoin-Jallieu © meteocity.com
Covoiturage

Publicité

  • Tarifs Publicités

PUBLICITÉS

© 2013 www.ss2i.com