Profitez d'un abonnement gratuit !
Communes > SAINT-JEAN-DE-BOURNAY

Le sport-santé à l’honneur - 08/12/2017

Lundi 20 novembre, à la maison de l’intercommunalité de Saint-Jean-de-Bournay, se tenait une rencontre sur le Sport-Santé en Bièvre Isère avec, entre autres, la signature de la convention avec le Comité Départemental Olympique et Sportif de l'Isère (CDOSI).
A tour de rôle, Yannick Neuder, président de Bièvre Isère Communauté et vice-président de la Région Auvergne Rhône-Alpes, Jean-Luc Blanchon, président du CDOSI, Pierre Bietrix, délégué Région à la fédération française de cardiologie, des représentants d’associations sportives, de clubs seniors ainsi que l’éducatrice spécialisée en charge de ce dossier ont pris la parole pour informer, expliquer et témoigner autour de cette action.
En effet, soucieux des difficultés d’accès aux soins et des problématiques liées à la désertification médicale qui impactent le territoire rural, Bièvre Isère Communauté a entamé une réflexion dans le cadre d’un groupe santé constitué d’élus et de toutes les professions médicales ou paramédicales.
Fruits du travail engagé, des premières solutions ont été apportées cette année. Ainsi, la mise à disposition sur le territoire d’un logement permet à des internes de pouvoir venir exercer en appui des médecins locaux au cours de leur cursus, et leur laisse également envisager une installation pérenne à terme.
Plus largement, Bièvre Isère Communauté mène une réflexion et propose des actions en terme de santé publique. Dans ce cadre, les vertus de la pratique d’activités physiques et sportives sont reconnues. Cette approche, novatrice dans le sens où elle vise à appréhender les questions de santé sous l’angle de la prévention, a conduit à l’émergence du projet “Sport Santé en Bièvre Isère” et s’appuie sur le décret relatif aux conditions de dispensation de l’APA (activités physiques adaptées) et qui autorise les médecins à en prescrire.
Mené par l’intercommunalité, il s’inscrit dans le cadre du dispositif “Prescri’Bouge” du Comité Départemental Olympique et Sportif de l’Isère, du club Cœur et Santé Bièvre Isère et de la fédération française de cardiologie. L’objectif du dispositif est de permettre à un public sédentaire de retrouver le goût de la pratique sportive grâce à des activités adaptées au sein des clubs sportifs du territoire formés à cet accompagnement.
A terme, le but est d’inciter les bénéficiaires à revenir vers une pratique en toute autonomie, qui correspond à leurs besoins. Les seniors et les personnes en perte d’autonomie ou souffrant  de maladies chroniques, forcément bien plus impactés par la sédentarité, seront donc les bénéficiaires prioritaires du dispositif.
L’objectif “Sport-Santé en Bièvre Isère” est d’encourager la pratique d’activités physiques et sportives pour retourner de manière autonome vers une discipline correspondant à chaque situation, dans des clubs du territoire.
Le Comité Départemental Olympique et Sportif (CDOS) de l’Isère coordonne et fédère le sport au niveau départemental, défend et promeut les valeurs du sport et de l’olympisme, agit pour le développement des pratiques et des équipements, et soutient activement les projets liés au monde du sport en Isère.
Prescri’Bouge est un dispositif sport-santé développé par le CDOS, qui présente de nombreuses similarités avec le projet de Bièvre Isère Communauté.
Fort de sa compétence dans le pilotage de tels projets et désireux de soutenir l’action entreprise par l’intercommunalité qui s’inscrit dans la continuité des actions de “Prescri’Bouge”, le CDOS met à disposition de “Sport Santé en Bièvre Isère” un éducateur spécialisé qui se chargera du suivi et de l’accompagnement des bénéficiaires du programme.
Le Club Cœur et Santé Bièvre Isère est une structure locale de la fédération française de cardiologie. Il a pour vocation l’accompagnement des malades cardiaques pendant leur phase de réadaptation et il joue un rôle important en matière de prévention des maladies cardiovasculaires (sessions d'informations, initiations aux gestes qui sauvent, dépistage des pathologies...) et procède à des levées de fonds pour le financement de la recherche. C’est donc tout naturellement que le Club Cœur et Santé local s’est intéressé à “Sport Santé en Bièvre Isère”.
L’ARS (Agence régionale de la santé) et le Département de l’Isère sont deux piliers incontournables du financement du dispositif. Le Département a un projet ambitieux pour les territoires isérois. Il soutient activement les initiatives “Sport-Santé de Bièvre Isère” notamment à travers le dispositif “Prescri’bouge”. L’ARS pilote et met en œuvre la politique de santé définie au niveau national par le ministère et l’adapte aux spécificités de la région.
 
Un dispositif innovant en direction d’un public sédentaire
Deux façons d’entrer dans le dispositif sont possibles. Soit sur avis médical lors d’une consultation auprès d’un médecin adhérant du projet, soit en rencontrant d’abord l’éducatrice spécialisée pour un entretien afin de définir la situation du demandeur.
Dans tous les cas, l’entrée du participant se fait sur présentation du justificatif “Sport-santé en Bièvre Isère”.
Chaque participant bénéficiera d’un accueil, d’une écoute et d’un suivi individualisés par une éducatrice spécialisée aux activités physiques adaptées. L’éducatrice écoute et vise le profil pour orienter au mieux la personne. L’entretien permettra au participant d’être orienté soit vers des séances d’APA, soit vers des activités adaptées au sein des clubs ou encore vers des disciplines sportives dans des clubs.
Les séances d’APA sont organisées et animées par l’éducatrice spécialisée, par petit groupe, avec des exercices physiques spécifiques. Elle assure également la mise en place d’APA via des formations auprès d’associations sportives désireuses de s’impliquer dans le projet. Les APA seront alors des activités dites “passerelles” qui permettent un retour en douceur à l’activité physique.
«Si des problèmes de santé surviennent, certaines personnes envisagent difficilement de reprendre une activité physique. Le but est de les inciter et de les accompagner dans cette reprise. Toutes les activités ne s’y prêtent pas bien sûr, cela dépend des pathologies», précisait Yannick Neuder.
 
Comment cela fonctionne ?
Les séances d’APA se déroulent en grande partie dans les équipements sportifs intercommunaux (gymnases, terrains sportifs, golf ou encore le centre aquatique et de remise en forme) mais certaines activités ne nécessitent néanmoins aucun équipement spécifique et peuvent se dérouler en plein air, comme la marche nordique.
Afin de préparer au mieux ce projet, le président de Bièvre Isère Communauté et les élus en charge du dossier ont rencontré les clubs seniors, les clubs sportifs  mais aussi les médecins lors de réunions du groupe santé.
Les clubs sportifs ont un rôle primordial dans le projet.
Ils sont les leviers privilégiés pour repérer les personnes qui n’arrivent plus à suivre le rythme des cours et à les sensibiliser auprès de l’éducatrice spécialisée ou les informer pour qu’eux-mêmes prennent contact. «Nous n’avons pas les compétences médicales pour encadrer correctement les pratiquants. C’est pour cela qu’il est important d’être accompagnés» signalent les clubs.
“Sport-santé en Bièvre Isère” propose de prendre en charge les publics auxquels les clubs sportifs ne sauraient pas répondre. Le fait d’être représentant d’associations sportives fait d’eux des ambassadeurs du sport et de la santé. Ce rôle leur permet également d’en parler autour d’eux.
«Le club a réfléchi à cette problématique sous une forme différente avec des ateliers ou des thèmes à décliner : souplesse, équilibre… C’est pour nous une façon de proposer du sport différemment et avoir un autre rôle pour imaginer une manière de pratiquer adaptée à tous», commente un représentant de l’association Amicale Boule Cotoise.
Public prioritaire du dispositif, les seniors représentent une tranche de la population confrontée aux problèmes que pose la sédentarité : manque de mobilité, perte d’autonomie, fragilité physique et sont souvent sujets à des convalescences importantes.
Deux aspects sont ainsi ciblés par “Sport-santé en Bièvre Isère” : un senior mobile restera plus longtemps autonome et en bonne forme physique et une personne en convalescence, suite à un problème de santé ou coupée de toute pratique physique, sera accompagnée dans sa reprise d’activité pour reprendre possession de son corps et de ses capacités.
A l’instar des associations sportives, les clubs seniors sont des ambassadeurs du projet car ils concentrent la première population ciblée.
L’implication des médecins du territoire dans l’élaboration de projet “Sport-santé en Bièvre Isère” est indispensable à son fonctionnement. Ils délivrent le justificatif médical de participation à “Sport-santé en Bièvre Isère” et sont donc le pilier de l’action intercommunale.
L’objectif pour Bièvre Isère Communauté est de sensibiliser au moins 50 % des médecins du territoire au cours de la première année d’existence au sujet de “Sport-santé en Bièvre Isère” et des APA et pour construire un parcours cohérent, l’éducatrice spécialisée de “Sport-santé en Bièvre Isère” mène un travail en partenariat avec les médecins du territoire.

Espace Abonné


Annonces légales

Publier

Publiez vos annonces légales sur le journal

votre annonce en ligne

En temps réel

  • Version web : 42,00 €
    + l'accès aux archives
  • Version papier : 52,00 €

Abonnez-vous !

Météo Bourgoin-Jallieu © meteocity.com
Covoiturage

Publicité

  • Tarifs Publicités

PUBLICITÉS

© 2013 www.ss2i.com