Profitez d'un abonnement gratuit !
Communes > LA TOUR-DU-PIN

L’émotion était palpable à la cérémonie du souvenir des victimes et des héros de la déportation - 05/05/2017

Dimanche 30 avril, la ville sous-préfecture, comme bon nombre de villes et villages de France, a été au cœur de toutes les émotions à l’occasion de la journée nationale du Souvenir et des héros de la déportation. Une cérémonie qui se déroule chaque année le dernier dimanche d’avril. Cette date a été retenue en raison de sa proximité avec la date anniversaire de la libération de la plupart des camps.
C’est sous le soleil que s’est déroulé cet hommage à la mémoire de tous les déportés sans distinction, ainsi qu’à leur sacrifice. Cette journée avait pour vocation de rappeler à tous ce drame historique majeur, les leçons qui s’engagent pour que de tels faits ne se reproduisent plus jamais.
Dimanche, cette “Journée Nationale” a tout d’abord débuté au monument aux morts de la place du Champ de Mars avant de se poursuivre au pied de la Stèle des Déportés.
Dans les rangs des personnalités, on pouvait remarquer, entre autres, Thomas Michaud, sous-préfet de l’arrondissement de La Tour-du-Pin, Joëlle Huillier, députée, Marjolaine Meynier-Millefert, conseillère régionale, Fabien Rajon, maire et conseiller départemental, Denis Mion, président du CTAC, Gabrielle Berguerand (fille de déporté et présidente de l’association des déportés et des familles des déportés), de porte-drapeaux, de représentants du monde combattant, du monde associatif, d’enfants et descendants de déportés, des sapeurs-pompiers, de la gendarmerie, des musiciens des Batteries Fanfares de “L’Avant Garde de La Tour-du-Pin” et de La Fraternelle de Bourgoin-Jallieu.
Devant la Stèle des Dé-portés et après le dépôt des gerbes, il était procédé à la lecture des messages. Et une fois encore, c’est Marcel Héraud, commandant en retraite des sapeurs-pompiers, qui était le maître de cérémonie.
Rappelons que le 10 mai 1944, 25 turripinois et 10 juifs ont été arrêtés. 13 turripinois seront envoyés à Compiègne puis déportés le 4 juin dans les camps de la mort. Ils ont péri assassiné pour la défense de la Liberté. Quant aux juifs, ils seront transférés à Drancy puis déportés à Auschwitz. 
Tous ont été arrêtés par la Gestapo et la Milice.
Carole Muet

Espace Abonné


Annonces légales

Publier

Publiez vos annonces légales sur le journal

votre annonce en ligne

En temps réel

  • Version web : 42,00 €
    + l'accès aux archives
  • Version papier : 52,00 €

Abonnez-vous !

Météo Bourgoin-Jallieu © meteocity.com
Covoiturage

Publicité

  • Tarifs Publicités

PUBLICITÉS

© 2013 www.ss2i.com