Profitez d'un abonnement gratuit !
Bourgoin-Jallieu

Les Halles… une histoire patrimoniale chère aux berjalliens - 24/03/2017

Les Halles occupent le même emplacement depuis l’époque médiévale et représentent le centre de la vie communautaire et marchande de la cité.
Au Moyen-Âge, des bancs sont loués par différentes corporations. Au XVIe siècle, l’édifice est consolidé par des piliers en chêne, puis agrandi et reconstruit en pierre en 1847.
En 1902, le Conseil municipal aménage un premier étage, qui remplira plusieurs fonctions jusqu’en 1994, date à laquelle le bâtiment est entièrement réhabilité.
Le projet de rénovation a pris le parti de la mise en valeur de la structure de cette halle du XIXe siècle en privilégiant la luminosité, la transparence et l’ouverture sur l’extérieur.
Aujourd’hui, l’Espace Grenette accueille expositions de prestige, conférences, séminaires, salons… Avec la palette d’animations programmées sur les marchés, nous nous sommes replongés dans l’histoire de “l’Espace Grenette”, jadis les Halles qui accueillaient les marchés alimentaires du jeudi et du dimanche.
Les Halles actuelles, Espace Grenette ou Halle Grenette, est un bâtiment architectural qui compte dans l’espace berjallien. Pourtant, certaines berjalliennes et certains berjalliens se souviennent que les Halles reviennent de loin ! Nous en avons pour preuve avec le récit relaté dans notre édition du 9 décembre 1994, à l’occasion de l’inauguration des Halles rénovées.

Une levée de boucliers
Ainsi nous pouvons lire : «Les Halles, dont quelques “hérétiques” avaient, il y a quelques années, décrété la destruction n’avaient, à l’époque, reculé que devant une désapprobation quasiment totale des Berjalliens, et de quelques hommes de bon sens qui avaient exprimé bien haut leur désaccord.
La levée de boucliers avait été telle dans la population de notre ville, que la démolition fut purement et simplement abandonnée, à la grande satisfaction des habitants.»
Lors du discours inaugural, Edmond Roy, maire de l’époque, avait retracé l’existence des Halles depuis la création de la première construction au 18e siècle, sur l’emplacement d’un cimetière Burgonde. Il rappelait encore : «C’est en 1847 qu’étaient construites les Halles en pierre actuelle. Si ce bâtiment n’est pas antique en soi, il rappelle néanmoins, un peu par sa conception, les temples romains et il fait partie intégrante du patrimoine de notre ville. Le bâtiment, d’ailleurs, est assez semblable à celui du Tribunal. Sans doute que cela aurait été une grossière erreur de faire disparaître un bâtiment qui avait su garder une fière allure.
La conception de l’aménagement nouveau prend bien en compte les exigences de transparence, d’insertion dans l’environnement bâti et de fonctionnalité, que nous avions exprimées.
Elle respecte aussi la structure globale du bâtiment, son style particulier. Elle respecte, enfin, notre souhait de sobriété. Il ne s’agissait pas de faire de “l’épate” avec des équipements somptuaires. La sobriété, alliée à un réel confort, ne tue pas l’esthétique, nous pouvons le constater.
Le seul luxe, auquel nous avons consenti, est celui de la lumière. Elle crée, la nuit, une atmosphère originale, dans ce haut de la rue de la Liberté (rue piétonne), et dans ce quartier aux dimensions contraintes qui font tout à la fois son charme et ses difficultés.
Je voudrais exprimer mes plus sincères félicitations à M. Robert Bouteille, architecte de l’opération.»

Ce fut un chantier difficile et délicat. Le coût de la réhabilitation fut de 5.300.000 F, subventionnés pour un peu moins de la moitié par le Conseil Régional et le Conseil Général (aujourd’hui Conseil Départemental).
Lors des allocutions il était rappeler la vocation des nouvelles Halles : «Cet espace sera consacré à des actions d’animations, économiques, des salons, expositions, colloques, sessions de formation. Il sera également un lieu d’information et d’échanges sur la vie municipale et la vie associative. Les accueils avec les délégations des villes jumelées avec la nôtre. C’est un espace ouvert aux vents du Monde.»
Noter que cette inauguration s’était déroulée en la présence des villes jumelles de Bourgoin-Jallieu : Bergisch Gladbach (Allemagne), Luton (Grande-Bretagne), Velsen (Pays-Bas), Rehau (Allemagne), Wujiang (Chine) et Conselice (Italie). Tous ont participé à l’inauguration de “L’Espace Grenette”, nouvelle appellation des Halles.

Rappel chronologique
1992 :
En janvier, lors de la cérémonie des vœux de la municipalité, Edmond Roy, maire de l’époque, annonçait l’aménagement des Halles : «Nous avons fait le choix de ne pas détruire les Halles, estimant, après étude et réflexion, que la réhabilitation et l’optimisation de ce volume seraient plus profitables que le vide souhaité par certains. Nous évaluerons les résultats.»

1993
En mars

Parmi les 22 candidatures d’architectes, celle de M. Bouteille a été retenue. Le montant des travaux de réhabilitation selon le coût prévisionnel devraient s’élever à 3.400.000 F. HT. Le programme retenu se présente comme suit :
1/ Les objectifs : faire des Halles un pôle d’animation en renforçant l’attractivité de la rue piétonne ;
- développer un outil de promotion des activités économiques locales sans toutefois y créer des activités commerciales.
2/ Une structure d’accueil avec le bureau du groupement d’intérêt commercial et communal (GICC, aujourd’hui remplacé par “Passion Commerces”) avec un directeur, une secrétaire et une hôtesse d’accueil,
- le bureau de l’association pour le logement des jeunes dans l’Isère avec fonction d’accueil et d’information,
- le bureau Cré’Art Nord-Isère avec vitrine permanente des artisans d’Art du Nord-Isère.
Les aménagements intérieurs pourraient accueillir des salons, des congrès, des séminaires, des conférences et des journées d’études.
3/ La gestion : elle serait confiée à un Comité de gestion associant le groupement d’intérêt commercial et communal, les chambres consulaires du Nord-Isère, les artisans d’Art du Nord-Isère et la commune de Bourgoin-Jallieu, qui auront pour objectif la recherche de l’équilibre des frais de fonctionnement et d’équipement.
En décembre
Une délibération du conseil municipal abordait les travaux de réhabilitation des Halles. On y apprenait qu’après l’avis d’appel d’offres lancé le 14 septembre, 18 entreprises étaient sélectionnées pour les travaux qui devaient commencer en 1994.
Carole Muet

Espace Abonné


Annonces légales

Publier

Publiez vos annonces légales sur le journal

votre annonce en ligne

En temps réel

  • Version web : 42,00 €
    + l'accès aux archives
  • Version papier : 52,00 €

Abonnez-vous !

  • Passer une annonce
  • parution web + papier !

Petites annonces

Météo Bourgoin-Jallieu © meteocity.com
Covoiturage

Publicité

  • Tarifs Publicités

PUBLICITÉS

© 2013 www.ss2i.com