Profitez d'un abonnement gratuit !
Communes > LA VERPILLIERE

Mathias Passeron, passionné de badminton - 05/08/2016

Le badminton est un sport de raquette. Les joueuses et joueurs sont appelés des badistes. Ils marquent des points en frappant un volant pour le faire tomber dans le demi-terrain adverse. Le volant est un projectile aux propriétés aérodynamiques uniques. Rappelons que le badminton est sport olympique depuis 1992. à haut niveau, il nécessite une excellente condition physique, ainsi que de très bonnes qualités techniques et tactiques.
C’est pour ce sport en particulier que Mathias Passeron, 30 ans, se passionne. Ce vendeur de jeux vidéo a découvert le badminton à l’âge de 7 ans. A l’époque, il pratiquait cette activité dans le même club que son instituteur. C’est lui qui l’a encouragé à persévérer. Membre du club de La Verpillière, Mathias Passeron raconte : «Dès le premier essai, je me souviens avoir dit à mon père que je voulais m’y mettre de façon sérieuse. Mon père étant professeur de karaté et de Taï-Chi-Chuan. Je lui ai promis de réussir à pratiquer les deux sports. Il est vrai que j’aimais ces deux disciplines. C’est finalement à l’âge de 14 ans que j’ai décidé d’arrêter le karaté. Au grand dam de mon père, vous vous doutez bien. C’est ainsi que je me suis lancé dans la compétition, et de manière intensive dans le badminton. J’ai d’ailleurs obtenu de nombreux titres, dont ceux de champion départemental et régional. Je me suis également qualifié pour les championnats de France, où j’ai terminé sur la 2e marche du podium. J’ai même participé au championnat d’Europe. Mais là, j’ai été contraint d’abandonner pour cause de blessure. En 2000, j’ai représenté le collège Anne Franck au championnat de France par équipes. Et nous avons ramené une médaille d’argent.» 
Le sportif poursuit : «J’ai toujours été à La Verpillière et je n’ai jamais quitté cette commune. Mes racines sont là. Au club, seule Brigitte Brochot a vu défiler autant de monde que moi. Au fil des années, j’ai fini par devenir entraîneur du club à la demande d’Eric Long, le président de l’époque. J’apprécie la mission qui m’a été confiée, ainsi que le contact avec les jeunes. Leur transmettre ma passion est le plus important. Ils sont tous très motivés. Et même aussi passionnés que moi ! Parmi eux, il y a des graines de champions. Je leur prédis un bel avenir auréolé de médailles. Et je les encourage en ce sens. D’un point de vue personnel, je vais débuter en septembre une formation d’entraîneur officiel afin d’obtenir la carte professionnelle. De cette façon, je pourrai m’engager dans d’autres clubs de la région, ce qui devrait m’amener à découvrir de nouveaux visages et de nouveaux talents. Mon rôle sera alors de les pousser à aller encore et toujours plus loin. Bien évidemment, j’accorderai toujours autant d’importance au club de La Verpillière, qui m’a permis d’être là où je suis aujourd’hui. Un club où j’ai tout appris et qui m’a toujours soutenu. Chacun de ses membres est cher à mon cœur.» Un vrai champion dévoué pour son sport.
C. Muet

Espace Abonné


Annonces légales

Publier

Publiez vos annonces légales sur le journal

votre annonce en ligne

En temps réel

  • Version web : 42,00 €
    + l'accès aux archives
  • Version papier : 52,00 €

Abonnez-vous !

  • Passer une annonce
  • parution web + papier !

Petites annonces

Météo Bourgoin-Jallieu © meteocity.com
Covoiturage

Publicité

  • Tarifs Publicités

PUBLICITÉS

© 2013 www.ss2i.com