Profitez d'un abonnement gratuit !
Actualités

Maubec : De nouveaux locaux périscolaires qui témoignent de la vitalité de la commune - 03/11/2017

Jeudi 26 octobre, Annick Arnold, maire et vice-présidente de la CAPI, était bien entourée. D’abord, avec les membres de son conseil municipal, ensuite par le personnel communal et, enfin, par ses collègues élus de la CAPI. Parmi les invités, on pouvait ainsi noter la présence, entre autres, de Marjolaine Meynier-Millefert, députée, Daniel Cheminel, conseiller départemental, Jean Papadopulo, président de la CAPI, Michel Guérin, maire de Saint-Alban-de-Roche, Nadine Roy, maire de Crachier, le major Claude Chevillon, commandant la BT de Bourgoin-Jallieu, des représentants des entreprises étant intervenus sur le chantier, etc…
Il faut dire que l’instant était solennel. Toutes et tous se retrouvaient pour procéder à l’inauguration des locaux périscolaires, situés au 103 route du Dauphiné, aux abords de l’école et de la mairie.
Après la coupe du ruban tricolore, le cortège se rendait à la Maison du Village pour écouter les discours des différents intervenants.
Le mot d’accueil prononcé, Annick Arnold était heureuse de rappeler la “petite” histoire de cette belle réalisation : «Inaugurer un bâtiment pour un maire et son équipe est toujours une fierté surtout lorsque le bâtiment concerne les enfants. L’inauguration de ces nouveaux locaux périscolaires témoigne de la vitalité de la commune et du souhait des élus d’œuvrer au développement et à l’épanouissement des enfants.
Ce projet ne figurait pas au programme lors des dernières élections municipales, mais dès 2015, nous avons noter une augmentation aussi soudaine qu’importante des effectifs qui nous a obligé à trouver rapidement une solution face à des locaux devenus trop exigus et ne répondant que partiellement aux normes de sécurité. Car si nous atteignons aujourd’hui des pics de 120 inscrits au restaurant scolaire, cela n’a pas toujours été le cas par le passé.
En 1990, quelques parents d’élèves exprimaient le souhait de voir se créer une cantine. Elus et parents se sont réunis et en quelques mois, l’association ADAES était créée. Jeune conseillère à l’époque, j’ai été nommée secrétaire. L’association a recruté une personne pour le service des repas préparés par le traiteur local. Les enfants déjeunaient dans un bâtiment préfabriqué dans la cour de l’école et étaient plus souvent au nombre de huit et parfois trois lors  d’épidémies de rougeole ou de varicelle. Le prix du repas variait entre 32 et 37 francs. Quelques années plus tard, la commune a repris le personnel dédié pour gérer intégralement la cantine.
En 2004, grâce à la construction d’une nouvelle école, le service périscolaire s’est installé dans une aile de la mairie qui accueillait la classe de maternelle et une salle annexe devenait la salle de restauration, jusqu’à aujourd’hui.»
Au terme de ce chantier qui aura duré plus d’un an, ce nouveau bâtiment, insonorisé et réalisé avec des matériaux de qualité, accueille les enfants de 3 à 11 ans de l’unique groupe scolaire de la commune. D’une surface de 700 m2, contre 200 précédemment, le montant des travaux s’élève à 989 348,98 € et les frais de maîtrise d’œuvre sont de 91 845,03 € HT.
Cette opération a été subventionnée à hauteur de 508 521,01 € par la CAPI, de 165 442 € par l’Etat et de 286 245 € par le Département. Les 29 140,97 € restants ont été financés sur les fonds propres de la collectivité.
Des chiffres qui étaient repris par Jean Papadopulo, président de la CAPI, lequel précisait que cette belle opération s’inscrivait dans le Contrat Ambition Région. Ce qui permet, pour les “petites communes” de ne plus se contenter des “miettes” dans le domaine des subventions.
Pour Daniel Cheminel, conseiller départemental représentant le président Jean-Pierre Barbier, celui-ci tenait à souligner la qualité des travaux réalisé. Et d’ajouter : «Ils ont permis à la fois d’améliorer l’accueil et le confort notamment sonores des enfants et de rendre les espaces plus grands et plus fonctionnels pour le personnel.
En effet, cet agrandissement de 500 m2 permet de prévoir de nombreux espaces dont une salle de restauration maternelle, une salle de restauration primaire avec un service en self, une salle annexe pour les activités TAP, une salle dédiée aux vestiaires pour les enfants, une garderie avec un espace de jeux et enfin un bureau pour l’accueil et des vestiaires pour le personnel. Ces aménagements sont essentiels pour le bien-être des tout-petits mais également pour la sérénité des parents. Les familles bénéficient ainsi d’un environnement accueillant et adapté. Le Département a accompagné ce projet sur le plan financier. En effet, les travaux vont bénéficier d’une subvention à hauteur de 286 245 €, soit 30 % du coût total de l’opération.
Je souhaite un bel avenir à ces locaux réaménagés qui font déjà, j’en suis certain, le bonheur des petits et grands.»
C’est autour d’un buffet dînatoire que les échanges se sont poursuivis.
Carole Muet

Espace Abonné


Annonces légales

Publier

Publiez vos annonces légales sur le journal

votre annonce en ligne

En temps réel

  • Version web : 42,00 €
    + l'accès aux archives
  • Version papier : 52,00 €

Abonnez-vous !

  • Passer une annonce
  • parution web + papier !

Petites annonces

Météo Bourgoin-Jallieu © meteocity.com
Covoiturage

Publicité

  • Tarifs Publicités

PUBLICITÉS

© 2013 www.ss2i.com