Profitez d'un abonnement gratuit !
Vie culturelle / Où Sortir

Morestel / Maison Ravier : Cet été, venez découvrir l’exposition hommage dédié à Eric Vautherin - 14/07/2017

La Maison Ravier rend hommage à Éric Vautherin, artiste discret et d’une ingéniosité créative exceptionnelle qui nous a quittés au début de janvier 2017.
Né en 1927 à Fraisans en Franche-Comté, Éric Vau-therin, accompagné de sa famille, trouve refuge à Valence dans la Drôme en 1940. Inscrit à l’École d’art municipale, il reçoit pendant cinq ans l’enseignement bienveillant de Paul Bernezat.
Plus tard, aux côtés de son épouse Jeannette, conseillère attentive, il se lance dans une carrière de graphiste-maquettiste pour l’imprimerie qui lui permet de réaliser, en parallèle, ses propres créations.
Peintre et graveur, avide de nouveautés et de découvertes, il invente une technique qui lui est propre, utilisant à la fois toner de photocopieuse, photographie, peinture, collage et autres matériaux plus improbables. Il grave le cuivre à la pointe sèche, le plexiglas au cutter, outil qu’il maîtrise au-delà des usages traditionnels. Le résultat, surprenant, est souvent le fruit d’un long et minutieux processus, parfois repris après plusieurs années de travail.
L’exposition retrace le parcours de l’artiste à travers ses thèmes de prédilection : la femme (baigneuses, femmes d’Alger inspirées de Delacroix…), les bouquets et natures-mortes et les gravures.
Éric Vautherin est également un homme au caractère généreux, ouvert aux autres. Il a consacré une partie de son talent au service de sa foi et son esthétique au sens du sacré dans l’art : quelques oeuvres d’inspiration religieuse seront également présentées. Emporté par le lyrisme d’Arthur Rimbaud, il offre plusieurs versions du “Bateau Ivre” du poète “voyant”.

La femme
Inlassablement, Éric Vautherin dédie à la Femme une grande part de son œuvre. Les corps épanouis, les formes plantureuses expriment la beauté et un sentiment de vie exaltant. Traduites par des courbes, parfois stylisées, sont-elles vraiment réelles ces femmes qui s’ébattent et dont on ne perçoit pas les visages ?
Jean-Claude Siegwald, l’ami de toujours, nous dit : «Lorsqu’on lui faisait part de notre étonnement de le voir développer deux sujets opposés, le Christ et des femmes dénudées, il affirmait que, pour lui, ces deux sujets n’étaient pas différents, chacun nous ramenait à la Vie… Comment ne pas voir, là aussi, une signification sacrée : c’est Ève, mère de l’humanité, qu’il magnifie !»
Travaillant parfois directement avec le tube de couleur (Femme bleue couchée, Marielle (série)...), Éric Vautherin souhaite aller à l’essentiel, sans superflu et se laisse guider par son instinct. Il ne manquera pas, cependant, de faire une ou deux petites retouches, par-ci, par-là, quelques jours ou semaines plus tard...

Gravures ?
La gravure est un travail patient, précis et laborieux. En somme, un travail d’artisan, au sens noble du terme. Sans relâche, Éric Vautherin a renouvelé la nature même du mot “gravure”. Ni peintre, ni graveur, il combine les procédés au gré d’une ingénieuse inventivité. Il n’y a qu’à lire les cartels pour comprendre la complexité du processus : spontanée et expérimentale, la technique ne semble jamais être un obstacle à la vision créatrice de l’artiste.
Jeannette Vautherin explique : «Éric a toujours beaucoup aimé dessiner et graver. Il prend comme support des plaques de plexiglas sur lesquelles il va dessiner au cutter et à la pointe sèche. Les plaques sont ensuite encrées, tirées au photocopieur en petit nombre et numérotées. Éric aime ce procédé de gravure, qui est le plus court chemin de l’œil à la main. Son cutter lui permet de dessiner avec autant d’expression qu’un crayon ou une plume.
Toujours curieux de nouveaux modes d’expression, il a utilisé le toner de certaines photocopieuses, demandant au technicien de faire en sorte que le four de sa machine ne fixe plus la poudre. Le dessin qui sort peut, de cette façon, être retravaillé au pinceau, au doigt et à la brosse. Il est ensuite fixé comme un fusain ou un pastel.»
Extrait de Éric Vautherin, gravures et dessins, 2016.


Autour de l’exposition
Visites commentées pour les individuels :
samedi 22 juillet, 9 septembre et 14 octobre à 15h (se présenter à 14h45). Sur inscription, places limitées. Entrée et commentaire inclus : 8 €, enfant de 10 à 18 ans et Morestellois : 4 €, gratuit pour les moins de 10 ans. Durée : 1h.
Rencontre : samedi 5 août à 16h. Jeannette, son épouse, et les amis d’Eric Vautherin viendront à la rencontre du public pour évoquer, au milieu de ses œuvres, l’artiste et l’homme. Sans inscription, animation gratuite hors entrée à la Maison Ravier.
Ateliers enfants de 5 à 12 ans : samedi 30 septembre, samedi 21 octobre à 15h, 16h et 17h. Réalisation d’un monotype sur plaque de verre (matériel fourni, prévoir des vêtements qui ne craignent pas d’être salis). Le monotype est une forme singulière de l’estampe. Animation gratuite, sur inscription, places limitées à huit enfants par atelier. Durée : 45 minutes.
Nuit des arts 2017 : samedi 19 août à partir de 18h30 jusqu’à 23h. Public familial, gratuit. Enquête policière (par équipe, sur inscription) : Auguste Ravier et le tableau volé 19 août 1887, 22h. Auguste Ravier a convié ses amis dans sa demeure pour leur présenter son dernier chef-d’œuvre. Mais le tableau a disparu au cours de la soirée ! Auguste Ravier demande au public de retrouver le coupable qui ne peut être qu’un des invités…
Collection permanente : Auguste Ravier, François Guiguet et Jeanne Bardey. Entrée 5 €, gratuit pour les adhérents AMRA, les moins de 18 ans et les Morestellois sur présentation d’un justificatif.
Infos pratiques : Eric Vautherin – L’Exposition hommage jusqu’au 29 octobre, à la Maisonn Ravier, 302 rue F.A. Ravier (Vieille Ville), à Morestel. Ouvert tous les jours de 14h30 à 18h30. Fermée le mardi.

Espace Abonné


Annonces légales

Publier

Publiez vos annonces légales sur le journal

votre annonce en ligne

En temps réel

  • Version web : 42,00 €
    + l'accès aux archives
  • Version papier : 52,00 €

Abonnez-vous !

  • Passer une annonce
  • parution web + papier !

Petites annonces

Météo Bourgoin-Jallieu © meteocity.com
Covoiturage

Publicité

  • Tarifs Publicités

PUBLICITÉS

© 2013 www.ss2i.com