Profitez d'un abonnement gratuit !
Bourgoin-Jallieu

Nécrologie : Marcel Cucherat, poète et historien, s’en est allé - 07/07/2017

C’est avec stupéfaction que nous avons appris le décès de Marcel Cucherat. Il s’agissait, comme l’on dit, d’une figure berjallienne. Mais pas uniquement, puisqu’il était l’un des derniers historiens de notre ville.
Marcel Cucherat est né le 13 juillet 1922 à Bourgoin, rue du Tribunal à laquelle il restera fidèle toute sa vie.
Marié en 1948 à Renée Bruderlein, Marcel Cucherat était veuf depuis 1984. Le couple a eu deux enfants, cinq petits-enfants et quatre arrière-petits enfants.
Du côté de sa vie professionnelle, Marcel Cucherat a eu une vie active et bien remplie.
En 1939, il est préparateur textile à Bourgoin. Après-guerre, il travaille pour Paillet Photos et Bouchard Matériaux de construction. Puis, de 1953 jusqu’à la retraite, il travaille aux Ets Guichard (fabrique de cartons spéciaux). Il est alors cadre commercial et administratif.
Parallèlement à son métier, il voue une passion s’en faille à aborder d’autres activités comme correspondant de presse pour “Le Réveil” de Grenoble de 1946 à 1952 ou encore “Le Progrès” de Lyon de 1953 à 1967. Il a également collaboré, occasionnellement, avec “Le Provençal” de Marseille et “La Dépêche” de Toulouse. Il a également été enquêteur à l’I.F.O.P. (Institut d’Opinion Publique) de 1956 à 1960. Il a aussi collaboré avec “La Gazette” du pays de Saint-Alban-de-Roche.

Activités militaires
Lors de la Seconde Guerre mondiale (39/45), il quitte volontairement la France en juillet 1942 pour l’Afrique du Nord. Tout juste âgé de 20 ans, il est sous les drapeaux en Algérie et au Maroc, au 11e Tirailleurs algériens. Il y fait un stage de haute montagne à Oukaimedem (Marrakech). Puis, il est détaché au 1er Bureau de l’Etat Major de la Campagne 4.
Après le débarquement de Provence, il est détaché au 1er Bureau de l’État Major de la Campagne Algérie, Maroc, Alsace, Allemagne. Il est alors nommé Sergent.
Par la suite, il sera le Fondateur de la Section Rhin et Danube à Bourgoin en 1946. Plus tard, il sera le Président d’Honneur de la section Nord Isère et membre du Bureau Départemental pendant 30 ans. Il a également été vice-président de l’Amicale des Officiers et sous-officiers de réserve.

Histoire, écriture et poésie…
Tout au long de sa vie, Marcel Cucherat aura amassé de nombreux titres et de nombreuses distinctions.
En voici un aperçu :
- Membre du Rayon Artistique (théâtre),
- Membre du Conseil d’Administration de la Sté civile du Patronage (théâtre),
- Secrétaire des Amis des Arts de Bourgoin,
- Membre fondateur de la Chorale “A Cœur Joie” à Bourgoin Jallieu (1963),
- Membre associé de l’Académie Delphinale (1980),
- Membre de l’Académie des Jeux Floraux du Dauphiné, membre du jury,
- Membre du jury des Picturales de St Alban de Roche (1980),
- Membre du Conseil d’Administration de la Compagnie Saint-Germain (1984),
- Membre du Cercle Culturel Nord Isère (1983),
- Membre de nombreux jurys (Concours de poésie de Morestel, Concours international des Portes de l’Ain, etc.)

Décorations et Distinctions
Marcel Cucherat aura également reçu de nombreuses décorations et distinctions : 
- Médaille de la France Libérée (1954),
- Médaille Rhin et Danube avec diplôme d’honneur (1965),
- Médaille de la Ville de Bourgoin Jallieu (1983 et 2015),
- Coupe Rhin et Danube (1985),
- Chevalier des Palmes Académiques (2009),
- Médaille de la reconnaissance de la nation (2009),
- Diplôme d’Honneur aux Combattants (2010),
- Admis à l’American Légion pour avoir servi sous Commandant américain (2010).

Une bibliographie remarquable
Il aura également écrit de nombreux ouvrages : 
- “Créneaux et Poivrières” (histoire) en 1957
- “Rideau” (histoire) en 1966
- “Connaître et aimer ma ville” (en collaboration avec Georges Paillet) (histoire) en 1982,
- “Les sept jupons de tante Louise” (roman) en 1991
- “Tendresse” (poésie) en 1999
- “Avoir 20 ans en 1942” (récit) en 2011,
- “Tendresse… toujours” (poésie) en 2017.
Et reçu de nombreux prix :
- 1er prix de l’Union Littéraire et Artistique de France en 1961,
- Prix d’excellence hors concours du Cercle Culturel Nord Isère en 1989,
- Médaille de vermeil, avec les félicitations du jury,  de l’Académie,
- Internationale de Lutèce en 1990,
- Diplôme d’honneur au Grand Prix des Plumes Francophones de Bellac  en 1990,
- Prix Thomas Owen, Salon de Provence en 1991,
- Lauréat des XIVe Jeux Floraux du Dauphiné en 1993,
- 1er prix de l’humour Académie des Ménestrels de France en 1996. Prix de la Nouvelle Proue Compiègne
- Diplôme d’honneur de la Société des Poètes et Artistes de France à Aubenas en 1995,
- Lauréat des Jeux Floraux de Toulouse (figure au palmarès au côté de Victor Hugo, Lamartine…) en 2002.
La cérémonie religieuse a eu lieu ce mercredi 5 juillet, en l’église Saint Jean-Baptiste.
À sa famille, notre titre adresse toute sa sympathie et présente ses plus vives condoléances.
L’équipe du Courrier Liberté

Espace Abonné


Annonces légales

Publier

Publiez vos annonces légales sur le journal

votre annonce en ligne

En temps réel

  • Version web : 42,00 €
    + l'accès aux archives
  • Version papier : 52,00 €

Abonnez-vous !

  • Passer une annonce
  • parution web + papier !

Petites annonces

Météo Bourgoin-Jallieu © meteocity.com
Covoiturage

Publicité

  • Tarifs Publicités

PUBLICITÉS

© 2013 www.ss2i.com