Profitez d'un abonnement gratuit !
Bourgoin-Jallieu

Noces d'Or : Michelle et Henri Ravet, les premiers mariés de Bourgoin-Jallieu - 10/02/2017

Mardi 14 février ce sera la Saint-Valentin, la fête des amoureux. À cette occasion, nous avons décidé d’évoquer la belle histoire de Michelle Tournier et d’Henri Ravet, un couple en or ! Oui, mais pourquoi ce couple plutôt qu’un autre, direz-vous ? Tout simplement parce qu’il s’agit des premiers mariés de Bourgoin-Jallieu, au lendemain de la fusion des deux villes.
Ils se sont dits “oui” le 9 janvier 1967 ! Et cette journée unique pour le jeune couple fut très médiatisée, comme vous pouvez l’imaginer. Un comble pour Henri Ravet qui souhaitait se marier en toute discrétion. Tant et si bien que même ses copains n’étaient pas au courant qu’il allait se marier, uniquement son patron ! C’est dire il ne souhaitait pas briller sous les crépitements de flashes des photographes venus de toute part. Ce fut d’ailleurs une surprise pour les futurs mariés qui étaient surpris d’apprendre qu’ils étaient le premier couple… de l’année ! Et surtout le premier couple de la nouvelle commune de Bourgoin-Jallieu !
Et Michelle, la mariée, se souvient très bien de cette journée. Elle raconte : «Je m’en souviens comme si c’était hier. Henri n’aime pas être mis en avant. Il avait d’ailleurs dit : “si j’entends un seul coup de klaxon, je m’en vais”. Et bien ce sont des photographes qui nous attendaient au pied de l’Hôtel de Ville. Et il n’est pas parti ! Le maire Fortuné Ramseyer nous a marié sous le crépitement des flashes. Notre livret de famille porte le numéro 1 !» Et Henri de renchérir : «Et nous avons toujours la médaille de la fusion des deux villes.» Alors oui, quelle histoire pour les premiers mariés de Bourgoin-Jallieu ! Et en plus, ce jour-là, la température était glaciale ! «Il faisait -14, et il y avait de la neige», précise Michelle. Et photo à l’appui, Michelle Ravet, vêtue d’une petite robe blanche et chaussée d’escarpins a les pieds dans la neige ! Sur la photo, l’on distingue très clairement qu’ils sont sur le parvis de l’église Saint Jean-Baptiste.
Mariés civilement à la mairie de Bourgoin-Jallieu, par Fortuné Ramseyer, premier maire de Bourgoin-Jallieu, c’est le père Klein qui a célébré la bénédiction nuptiale. Là encore, Michelle s’en souvient très bien : «Pour les préparatifs du mariage c’était le Père Fournier, mais c’est le Père Klein qui a procédé à la cérémonie religieuse.» Oui, mais alors, qui sont nos mariés en or ?
Michelle Tournier est née le 11 octobre 1938 à la Clinique Saint Vincent de Paul, à Jallieu. Elle a passé sa prime jeunesse au Pont de Maubec, avant que sa famille ne s’installe au 59 rue de la République à Bourgoin.
Quant à Henri Ravet, il est né le 15 septembre 1935, à La Grive, dans la maison familiale. C’est un “Grivois” comme il se plaît à le dire. Il y passe toute son enfance, et c’est un passionné du ballon rond. Il a pratiqué, durant de longues années, le football sous le maillot du Saint-Alban Sportif, il est d’ailleurs toujours membre du club. Il fait également partie du comité FNACA de Saint-Alban-de-Roche.

Une belle histoire, un beau roman…
On dit souvent que le hasard fait bien les choses. Vous allez voir que l’histoire de Michelle et Henri Ravet n’est pas commune. Lorsque l’on demande à ce couple en or le début de leur histoire, ils affichent un grand sourire. Et c’est Michelle qui raconte le début de leur romance. «En fait, nous nous sommes toujours connus. La maman d’Henri, donc ma belle-mère, s’est retrouvée veuve en 1936. Elle s’est remariée en 1943… avec mon oncle. Par la suite, il est également devenu mon beau-père. Et avec Henri, je n’ai aucun lien de parenté. C’est le hasard de la vie. Nous aurions très bien pu nous rencontrer dans d’autres circonstances puisque nous étions tous deux des Bergusiens. Alors, on a commencé à se voir lors des rassemblements familiaux. Et j’avais décidé de me marier avec lui, et personne d’autre ! Nous nous sommes fiancés le 9 janvier 1966. Le mariage s’est fait un an après, le lundi 9 janvier 1967. Oui, étant issus de familles de commerçants, le mariage s’est fait un lundi.»
Une fois marié, le couple s’est également installé au 59 rue de la République sur le palier en face de l’appartement où a grandi Michelle. C’est en 1974 que la famille s’installe, un peu plus loin, dans le quartier de l’Oiselet. De cette union sont nés Thierry, le 8 décembre 1968, et Véronique, le 14 août 1971. Avec les années, la petite famille s’est agrandie avec l’arrivée d’un gendre, d’une belle-fille et de 4 petits-enfants : Julie, Léa, Elodie et Alban.
En ce qui concerne la vie professionnelle, Michelle et Henri Ravet ont toujours travaillé. Michelle a juste fait une pause d’un an. Elle a commencé a travaillé à 14 ans et notamment pour le compte de l’entreprise Laura où elle était machiniste dans le textile. Elle a terminé sa carrière chez Sofileta. Pour Henri, ce fut plus simple, il a effectué toute sa carrière de photograveur au sein de l’entreprise Gandit.
Michelle et Henri Ravet forment un très beau couple. 50 ans après, le bilan est “positif”. Aucun regret. Ils nous ont avoué ne pas avoir vu le temps passé. Entre le travail, les enfants, les petits-enfants, les amis, les conscrits, les activités au sein du Saint-Alban Sportif et le Comité FNACA, les journées comme les années défilent rapidement. Ils ont le regard qui pétillent ! La complicité est toujours bien présente au sein de ce couple en or qui poursuit son chemin vers les noces d’Orchidée… La suite de l’histoire, ils l’écrivent aux côtés de leur descendance qui veille sur eux. En bref, plus qu’un couple en or, ils sont l’exemple d’une belle famille… en or !
C. Muet

Espace Abonné


Annonces légales

Publier

Publiez vos annonces légales sur le journal

votre annonce en ligne

En temps réel

  • Version web : 42,00 €
    + l'accès aux archives
  • Version papier : 52,00 €

Abonnez-vous !

  • Passer une annonce
  • parution web + papier !

Petites annonces

Météo Bourgoin-Jallieu © meteocity.com
Covoiturage

Publicité

  • Tarifs Publicités

PUBLICITÉS

© 2013 www.ss2i.com