Profitez d'un abonnement gratuit !
Communes > CAPI

Sécurité renforcée au Parc d’activité de Chesnes - 06/01/2017

Le Parc d’Activité de Chesnes, où des activités de logistiques sont notamment exercées, rencontre des problèmes de sécurité.
Une évaluation des risques de délinquance et de troubles à la tranquillité publique du périmètre du Parc d’Activités de Chesnes a ainsi été conduite conjointement par la gendarmerie nationale, les maires de communes (Saint-Quentin-Fallavier, Satolas et Bonce, La Verpillière), le Président de la CAPI, et les entreprises adhérentes au PIL’es.
Cette évaluation a fait apparaître la situation suivante :
- le Parc de Chesnes est une zone particulièrement attractive au regard du nombre de sociétés et de la valeur marchande de leurs biens. Il est confronté à des faits de délinquance (vols de fret, volas avec ou sans effraction, vols de véhicules ou accessoires, etc) ;
- la forte concentration d’entreprises logistiques, le nombre de personnes employées, la surface couverte par le parc, le réseau très dense d’infrastructures routières et autoroutières, la proximité des grands centres urbains et d’une zone de sécurité prioritaire, le caractère exclusif de l’usage du site rendent ce secteur particulièrement vulnérable ;
- des contraintes propres aux activités du parc.

Une convention de sécurité
Face aux problématiques identifiées, la zone de Chesnes requiert une coopération renforcée entre la gendarmerie nationale, les polices municipales, les entreprises prestataires de sécurité privée et les personnes morales signataires.
Cela se traduit par la mise en place d’une convention locale de coopération de sécurité sur le Parc d’activité de Chesnes d’une durée d’un an.
Par le biais de cette convention, ces différents partenaires s’engagent  ainsi à conjuguer leurs efforts pour prévenir ou lutter plus efficacement contre toutes les formes de délinquance et de malveillance (vols, violences, menaces, escroquerie, abus de confiance, toutes les infractions et incivilités). Une attention particulière sera portée à la problématique du vol avec arme.

Les acteurs de cette coopération
Pour rappel, cette convention concrétise une coopération instaurée depuis plusieurs années entre les entreprises de la zone réunies au sein du PIL’es, les collectivités et les forces de l’ordre.
Ce travail en commun a notamment permis la concrétisation de plusieurs dispositifs destinés à améliorer la sécurité du territoire (ex : parking sécurisé poids lourds, mise en place d’un système de vidéoprotection, service mutualisé de gardiennage par le biais de Pil’Sécure).
Agissant sous l’autorité du Préfet, la force de sécurité compétente sur le périmètre est la gendarmerie nationale, notamment la Brigade Territoriale Autonome de La Verpillière. Interviennent également la police municipale de Saint-Quentin-Fallavier et l’association PIL’Sécrure.
Les actions de la coopération sont la sensibilisation des acteurs privés aux phénomènes de délinquance et à la sûreté du périmètre et les échanges d’informations et dispositifs opérationnels entres les forces de sécurité, les donneurs d’ordre et les agents de sécurité privée.

Espace Abonné


Annonces légales

Publier

Publiez vos annonces légales sur le journal

votre annonce en ligne

En temps réel

  • Version web : 42,00 €
    + l'accès aux archives
  • Version papier : 52,00 €

Abonnez-vous !

  • Passer une annonce
  • parution web + papier !

Petites annonces

Météo Bourgoin-Jallieu © meteocity.com
Covoiturage

Publicité

  • Tarifs Publicités

PUBLICITÉS

© 2013 www.ss2i.com