Profitez d'un abonnement gratuit !
Communes > TREPT

Toute l’émotion du centenaire de la bataille de Verdun - 10/06/2016

La France est entrée dans l’acte II des commémorations du centenaire de la première guerre mondiale en 2016 avec deux des plus grandes batailles du conflit : Verdun et la Somme. Cent ans après, le pays rend un hommage solennel à tous les combattants qui ont péri sur le sol français. Le centenaire de la bataille de Verdun a été commémoré dimanche 29 mai dans de nombreuses communes. C’était le cas à Trept. La cérémonie était placée sous le signe de l’avenir, de la jeunesse et de la paix.
Dans son allocution, le maire, Martine Bert, rappelait ce qu’était Verdun : «Il s’agit de la plus terrible bataille que l’humanité ait connu. Le 21 février 1916, il est 7h15 lorsque l’armée allemande fait donner l’artillerie sur les lignes françaises. Les premiers obus tombent à 8h15 et visent la gare et les ponts en amont de Verdun. Fidèle à une stratégie qui sera désormais suivie par toutes les armées, l’artillerie prépare le terrain. Une lutte impitoyable oppose les deux camps dès les premières heures. Elle se prolongera pendant plusieurs mois sur cette poche de quelques kilomètres carrés, causant la perte de 163 000 Français et 143 000 Allemands, tués ou disparus, sans compter les innombrables blessés. Les deux tiers de l’armée française combat à Verdun, des combats particulièrement durs. Car c’est bien d’un enfer qu’il s’agit. Des villages entiers sont détruits, les champs sont labourés par les obus, l’air est vicié par les gaz toxiques, les bois disparaissent pour laisser place à un paysage lunaire fait de cratères et de tranchées dans lesquels se terrent les survivants. On se bat souvent pour quelques mètres, baïonnette au fusil, couvert de boue, assoiffé, asphyxié… les villages perdus un jour sont reconquis le lendemain. Le 15 décembre, après 300 jours et 300 nuits de combat, la bataille de Verdun est finie.»
Ensuite, c’est l’association “Il était une fois Trept” qui prenait la parole. Les bénévoles ont fait un travail remarquable autour du monument aux morts. L’association a énoncé les noms des six “poilus” treptois morts lors de cette bataille, lisant également des extraits de lettres de “poilus” issues de la correspondance de quatre Français et d’un Allemand. Malgré le mauvais temps, les Treptois se sont déplacés en nombre pour honorer la mémoire des “poilus” morts pour la France. La cérémonie se déroulait en présence d’élus, des sapeurs-pompiers, de membres du comité FNACA, de la clique et de la chorale. Le village n’a pas oublié “ses enfants morts à la guerre”. Telle est l’épitaphe gravée sur le monument aux morts.
C. Muet

Espace Abonné


Annonces légales

Publier

Publiez vos annonces légales sur le journal

votre annonce en ligne

En temps réel

  • Version web : 42,00 €
    + l'accès aux archives
  • Version papier : 52,00 €

Abonnez-vous !

  • Passer une annonce
  • parution web + papier !

Petites annonces

Météo Bourgoin-Jallieu © meteocity.com
Covoiturage

Publicité

  • Tarifs Publicités

PUBLICITÉS

© 2013 www.ss2i.com