Profitez d'un abonnement gratuit !
Communes > SAINT-SAVIN

Un 11 novembre qui rend hommage aux sacrifices d’une génération entière de jeunes venus de tous les continents - 17/11/2017

Samedi 11 novembre, et comme dans de nombreuses villes et villages de France, la population s’est rassemblée aux pieds des monuments pour commémorer la Victoire et la Paix.
Bien que la foule était moins nombreuse qu’habituellement, la ferveur était au rendez-vous. En effet, d’autres commémorations étaient organisées au même moment sur d’autres communes alentours. Ordonnancée par Christian Cocat, conseiller municipal délégué, cette cérémonie a vu la présence de la jeunesse, de personnalités civiles et militaires, et de porte-drapeaux.
Dans son allocution Évelyne Michaud, maire et conseillère départementale, rappelait toute l’atrocité de la grande guerre de 14-18 : «Par votre présence, vous témoignez de l’importance de cette commémoration, qui rend hommage aux sacrifices d’une génération entière de jeunes, venus de tous les continents, même si c’est en Europe que fut concentré le principal théâtre d’opérations. Les ravages ont été épouvantables. Près de 19 millions de militaires et civils ont péri.
…Paul Valéry écrivait dans ses cahiers, avant même la 1ère guerre mondiale, que : “La Mémoire est l’avenir du passé”. Cette phrase prend, aujourd’hui, tout son sens.»
 
Un “Poilu” nommé Joseph Abel
Le service militaire en 1908, puis la guerre 14/18 n’assourdissent pas en Joseph Abel la prise de conscience de besoins et l’incitation au meilleur de lui-même. Devant l’impérieuse nécessité, le sergent major Joseph Abel n’a pas hésité à prendre le commandement de son unité, privée de ses officiers tués durant le combat, et de la maintenir en bon ordre sous le feu ennemi. Il en garde une citation élogieuse donnant plus de prix à sa croix de guerre.
Citation de l’ordre du régiment du 14 février 1919 : “Joseph Abel – Sergent Major, 4e Compagnie, 2e Régiment de Zouaves, sous-officier depuis le début de la campagne a fait preuve d’exceptionnelles qualités de chef. Pendant les affaires de Quennevilliers a brillamment commandé sa section. Le 13 juin 1915, tous ses officiers tués, a pris le commandement de la compagnie et a su maintenir ses hommes sur la position sous un bombardement très violent.”
Carole Muet

Espace Abonné


Annonces légales

Publier

Publiez vos annonces légales sur le journal

votre annonce en ligne

En temps réel

  • Version web : 42,00 €
    + l'accès aux archives
  • Version papier : 52,00 €

Abonnez-vous !

  • Passer une annonce
  • parution web + papier !

Petites annonces

Météo Bourgoin-Jallieu © meteocity.com
Covoiturage

Publicité

  • Tarifs Publicités

PUBLICITÉS

© 2013 www.ss2i.com