Profitez d'un abonnement gratuit !
Communes > MAUBEC

Une cérémonie pour commémorer le centenaire de la bataille de Verdun - 24/06/2016

La commune de Maubec a honoré samedi 4 juin la mémoire de ses “poilus” tombés au champ d’honneur. Alors que les derniers témoins ont disparu, il revient aux nouvelles générations de porter le souvenir de Verdun et de toutes les guerres. Un travail de “devoir de mémoire” s’est engagé sur la commune.
Lors de cette cérémoie, le maire, Annick Arnold, donnait lecture du message du Secrétaire d’État auprès du Ministre de la Défense chargé des anciens combattants et de la mémoire. Il était notamment rappelé que Verdun est un symbole de notre mémoire nationale. Verdun, c’est d’abord un “enfer”, celui de la guerre industrielle. De février à décembre 1916, pendant 300 jours et 300 nuits, les armées allemande et française se sont affrontées et plus de 500 000 soldats des deux camps y ont laissé leur vie. La terre où ils reposent encore aujourd’hui reste profondément bouleversée par ce déchaînement de violence.
Petit rappel : le 21 février 1916, 1 225 pièces d’artillerie ouvrent le feu, écrasant tout. Durant des heures, les obus s’abattent avec une régularité de métronome. Puis les troupes d’assaut allemandes attaquent avec la certitude de ne rencontrer aucune résistance. C’est à ce moment que le miracle va se produire et que Verdun va entrer dans la légende. Les survivants français se relèvent et résistent à la surprise des Allemands Durant quatre jours, les Prussiens vont lancer attaques sur attaques sans réussir à percer. Mais le 25, ils occupent sans combat le Fort de Douaumont, complètement abandonné. Sa reprise coûtera des milliers de morts. Jusqu’à la fin du mois, les troupes françaises résistent pied à pied. Le Général Pétain, qui vient de prendre le commandement, les exhorte à tenir bon. Le “G.Q.G” français ordonne la réoccupation des forts. En mars, les Allemands changent de tactique. Ils attaquent maintenant sur la rive Nord de la Meuse. Ils tentent de s’emparer des observatoires et du Mort-Homme. Mais là aussi, les Français se sacrifient pour les bloquer. C’est le 15 décembre que la bataille de Verdun prend fin.
Dans le cadre du devoir de mémoire, commémorer c’est faire revivre un peu ceux qui ont donné leur vie dans une période troublée. Une génération entière a été décimée, les séquelles ont été nombreuses et longues à s’effacer. Chaque village de France a été touché lors de cette bataille et des “enfants” de Maubec sont tombés. Ils méritent de ne pas se perdre dans l’oubli.
Carole Muet

Espace Abonné


Annonces légales

Publier

Publiez vos annonces légales sur le journal

votre annonce en ligne

En temps réel

  • Version web : 42,00 €
    + l'accès aux archives
  • Version papier : 52,00 €

Abonnez-vous !

  • Passer une annonce
  • parution web + papier !

Petites annonces

Météo Bourgoin-Jallieu © meteocity.com
Covoiturage

Publicité

  • Tarifs Publicités

PUBLICITÉS

© 2013 www.ss2i.com