Profitez d'un abonnement gratuit !
Communes > NORD-ISERE

Vienne : Florence Gouache nommée sous-préfet de l’arrondissement de Vienne - 01/09/2014

C’est une première et tout le monde s’en félicite. En effet, la sous-préfecture de Vienne affiche désormais un visage féminin. C’est une grande première pour cet arrondissement qui a toujours accueilli des sous-préfets hommes. Désormais, c’est une femme qui est à la tête de l’arrondissement. D’ailleurs, elle se réjouit de voir que le ministère de l’Intérieur donne désormais des responsabilités aux femmes. Florence Gouache a pris officiellement ses fonctions lundi 21 juillet. Une fonction de sous-préfet qu’elle a déjà occupée à Rethel (Ardennes) entre 2009 et 2011. Soulignons au passage que Florence Gouache a été chef de cabinet de la garde des Sceaux et ministre de la justice Christiane Taubira de 2013 jusqu’à sa nomination à Vienne.
A peine arrivée, l’ancienne magistrate s’est mise au travail avec des objectifs bien précis. Elle entend bien œuvrer pour l’avenir du territoire à travers son développement économique. Ce lundi, à l’heure de son discours d’investiture, elle était particulièrement heureuse d’accueillir les forces vives du territoire dans les salons de la sous-préfecture. Florence Gouache soulignait ainsi que cette présence témoignait de toute l’attention des acteurs du territoire. Elle soulignait : «Cela démontre également qu’ici, entourés des cinq collines, vous respectez profondément les fonctions qui sont celles du sous-préfet, dont la responsabilité est de veiller avec force au pacte républicain qui unit les 213 000 habitants de l’arrondissement et à l’essor harmonieux de ses 99 communes et de leurs activités.»
Ainsi, le nouveau sous-préfet se réjouissait, à son tour, d’accueillir les forces vives du territoire au sein de la sous-préfecture qui symbolise la présence de l’Etat dans la cité. Un lieu qui est un lieu d’écoute, de remontée des informations vers le Gouvernement et d’actions en faveur du territoire. Concernant la crise économique, elle déclarait : «La situation de la France est complexe et les Français apparaissent fatalistes quant à leur avenir craignant une dégradation de leurs conditions de vie. Les niveaux de participation aux dernières élections le démontrent aisément. Pourtant il nous appartient de dessiner la France de demain. Cela ne peut se faire qu’ensemble, dans le respect des besoins de chacun qui doivent pouvoir s’exprimer et être raisonnablement entendus. Je souhaite que vous soyez entendus et que le dialogue soit efficient pour que cela fasse sens pour tous.» Et de poursuivre : «Il est impératif qu’ici, comme au sommet de l’Etat, nous avancions pour simplifier ce qui apparaît complexe. Nous devrons travailler à simplifier le service public et la vie des concitoyens, à clarifier les procédures et la vie des entreprises. Nous devrons encore participer à accélérer les réformes de concert avec le message du Président de la République délivré le 14 juillet. Enfin, ils nous appartient d’avoir confiance et de transmettre cette foi en l’avenir, qui est seule constructrice de lendemains fructueux.»
De la confiance, certes. Le mot était fort pour Florence Gouache qui entend bien la rendre aux investisseurs afin de soutenir l’agriculture, les industries tout en préservant l’environnement. Elle précisait que les assises du financement se tiendront en septembre pour faciliter l’aboutissement des projets. Une confiance qu’il faudra encore rendre aux exclus du marché du travail en guidant les jeunes vers l’emploi, vers l’apprentissage qui va être plus ouvert en accompagnant encore plus fortement les seniors, les femmes et les chômeurs de longue durée. Florence Gouache concluait : «Cette confiance il faut la rendre au territoire qui ne doit pas craindre de s’ouvrir pour se renforcer. Ici nous pouvons contribuer à réfléchir et à agir sur les frontières et les compétences administratives de demain, les champs d’action de l’Etat et ses limites.» Tout comme son discours, elle a été accueillie par des applaudissements nourris. A l’issue de cette allocution, les forces vives du territoire ont pu échanger avec le nouveau sous-préfet. Tous ont à cœur d’œuvrer dans le même sens.
Carole Muet

Espace Abonné


Annonces légales

Publier

Publiez vos annonces légales sur le journal

votre annonce en ligne

En temps réel

  • Version web : 42,00 €
    + l'accès aux archives
  • Version papier : 52,00 €

Abonnez-vous !

  • Passer une annonce
  • parution web + papier !

Petites annonces

Météo Bourgoin-Jallieu © meteocity.com
Covoiturage

Publicité

  • Tarifs Publicités

PUBLICITÉS

© 2013 www.ss2i.com