Profitez d'un abonnement gratuit !
Communes > SAINT-SAVIN

Voeux : La déviation de la RD522 va enfin se dessiner : “C’était un engagement en tant qu’élus locaux !” - 13/01/2017

Dimanche 8 janvier, Evelyne Michaud présentait ses voeux à la population. La cérémonie s’est déroulée à la salle Henri Coppard, en présence d’une très nombreuse assemblée. Du côté des personnalités civiles et militaires, Evelyne Michaud, maire, mais aussi vice-présidente du Conseil départemental peut se targuer d’avoir fait se déplacer du “beau monde”. Nous citerons, entre autres, Alain Moyne-Bressand, député-maire de Crémieu, le major Claude Chevillon, commandant la Brigade Territoriale, le capitaine Miguel Texeira, de la Compagnie de Bourgoin-Jallieu, des élus du territoire de la CAPI, et de la toute nouvelle communauté de communes des “Balcons du Dauphiné”.
Après ses mots de bienvenue, Evelyne Michaud, avait une pensée toute particulière pour la conseillère municipale Sylvie Toneghin qui vient de perdre sa maman.
Puis, Evelyne Michaud présentait directement les réalisations prévues pour 2017. En effet, “j’ai estimé que vous présenter le bilan de nos réalisations ou actions en 2016, c’était vous répéter ce que vous avez déjà pu lire.” 
Pour la mandature jusqu’en 2020, cinq objectifs principaux restent la priorité du conseil municipal.
Tout d’abord, maintenir un service public de qualité. En premier lieu pour les enfants avec la garderie, la cantine, les fournitures scolaires, les nouvelles activités périscolaires (NAP), les voyages scolaires et tous les transports scolaires (Flosailles, piscine, médiathèque…). 

Le bilan de l’année écoulée
Pour l’année 2016, il reste à la charge de la commune 420 785 euros. Ensuite pour les administrés avec l’entretien des voiries communales, des espaces publics et des bâtiments publics dont le coût s’élève à 799 301 euros. Dans la continuité, il ne faut pas oublier toute la gestion administrative, technique, juridique et de sécurité pour faciliter le quotidien ainsi que les actions du CCAS envers les jeunes du centre aéré et les aînés de la commune. Le budget du CCAS pour 2016 s’élève à 53 000 euros. “Ces services publics ont un coût. C’est vrai que les trois taxes (habitation, foncier bâti et non bâti) que vous payez permettent en partie de les financer. La commune perçoit d’autres recettes, d’autres dotations. Mais d’année en année, celles-ci se réduisent énormément. En effet, nous devons maintenir ce service public et ceci malgré la baisse de la dotation globale forfaitaire par l’Etat.”
Le second objectif est de maintenir la pression fiscale. Avec la baisse des dotations de l’Etat et les charges nouvelles imposées par des normes de plus en plus nombreuses et de plus en plus complexes, sur quatre ans cela représente une perte de trésorerie de 105.000 euros. Depuis 2008, grâce à la politique de maîtrise de dette de la commune et à une gestion rigoureuse des charges de fonctionnement, la municipalité parvient à obtenir des excédents annuels à hauteur de 400 000 euros par an qui permettent de poursuivre les travaux de valorisation du patrimoine. La dette par habitant a ainsi été maîtrisée et représente pour 2016 594 euros par habitant. “Sachez que l’effort demandé par l’Etat n’étant pas passager, la diminution de nos recettes nous contraindra à trouver encore de nouvelles économies. Pour les années futures, nous aurons toujours un vrai sujet de réflexion : comment financer tous les travaux d’entretien, de réhabilitation et tout ce qui touche au service public d’autant plus que notre village reste attractif et nous ne pouvons que nous en féliciter.”
Le troisième objectif, et pas des moindres, est de construire de nouveaux équipements compatibles avec les capacités financières de la commune comme la micro-crèche communautaire “Les Alevins”, le pôle enfance, la réhabilitation de la mairie avec le réaménagement des bureaux et l’adaptation aux personnes à mobilité réduite (coût estimatif de 520 000 euros) ou encore la rénovation de l’église de Demptézieu dont la première tranche représente 153 412 euros. “Je vous rappelle que pour tous ces travaux, la commune a droit à des subventions de l’Etat, de la région ou du département.” La résidence intergénérationnelle sur le chemin de la Robinière, non financée par Saint-Savin, sera composée de deux résidences qui vont permettre sur les 25 logements d’avoir 15 logements adaptés aux personnes âgées indépendantes et/ou handicapées. La construction devrait démarrer lors du premier trimestre.
Le quatrième objectif est l’élaboration et l’harmonisation du développement de la commune grâce au futur Plan local d’urbanisme (PLU).
Enfin, le cinquième objectif est de représenter et soutenir la CAPI dans ses compétences au travers de l’eau et l’assainissement, l’éclairage public, la petite enfance, le développement économique, les transports, le tourisme, la politique de la ville (action sociale et habitat social)...

Les projets à venir
Pour terminer, Evelyne Michaud revenait sur le dossier de la déviation de Flosailles. “Aujourd’hui, je peux vous assurer que celle-ci va aboutir dans les prochaines années ! Ce dossier qui a fait couler tant d’encre, ne sera plus qu’un lointain souvenir dans une décennie.” Des travaux ont été engagés en 2016 et se termineront avec la concrétisation de la déviation de Flosailles à l’horizon 2020/2021. Pour fluidifier davantage la circulation, l’élargissement du rond-point de Mozas a été effectué. Mi 2017, le rond-point de l’Ethissey va être également réaménagé afin de faciliter les croisements et les flux de véhicules. Pour information, le bilan de la concertation sur la déviation a été voté à l’unanimité et est consultable sur le site internet du conseil départemental de l’Isère ou en mairie aux jours et heures d’ouverture.
Suite à ce bilan, les travaux seront effectués en deux phases. La première phase verra la transformation du carrefour RD 522 et du chemin des Vagues en carrefour giratoire pour améliorer la sécurité des usagers, les travaux de sécurisation sur la voirie du rond-point de la Gare au carrefour des Tuches (aménagement de trottoirs) et la reconstruction du carrefour de la Gare pour augmenter sa capacité à écouler le trafic. Ces travaux devraient se terminer fin 2018. La seconde phase sera consacrée à la création d’une déviation au carrefour de la RD 522 et du chemin des Vagues jusqu’au silo sur la route de Saint-Chef.
Le scénario retenu par le département est la déviation de l’agglomération de Flosailles en étudiant la possibilité de s’écarter des habitations.
Les réflexions seront poursuivies de manière à affiner sa position en fonction des principaux enjeux du secteur. Le devenir de l’actuelle RD 522 sera également étudié en parallèle. Les travaux liés au tracé préférentiel retenu par le département, qui permet de limiter l’impact sur les terrains agricoles, devraient se terminer fin 2020.
Bien sûr, les habitants seront informés de l’avancement du dossier.
“En conclusion, sachez que tous ces projets constituent les temps forts du développement de notre commune. Mais ce qui fait l’identité de Saint-Savin, c’est la cohésion qui existe entre tous ses acteurs et tous ses habitants. La vie de notre village est celle de vous tous. Je vous remercie de votre présence, de votre engagement à nos côtés pour continuer à faire vivre Saint-Savin, une commune où il fait bon vivre. La preuve en est, suite au recensement au 31 décembre, nous sommes à 3983 habitants.”
Carole Muet

Espace Abonné


Annonces légales

Publier

Publiez vos annonces légales sur le journal

votre annonce en ligne

En temps réel

  • Version web : 42,00 €
    + l'accès aux archives
  • Version papier : 52,00 €

Abonnez-vous !

Météo Bourgoin-Jallieu © meteocity.com
Covoiturage

Publicité

  • Tarifs Publicités

PUBLICITÉS

© 2013 www.ss2i.com